Entre ombres et lumières à Roland Garros

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Mathieu Sauvajot Publié le 7 juin 2021 à 15h21
Roland Garros Extension Cout Tennis France
1,4 MILLION €Le vainqueur de Roland Garros empoche 1,4 million d'euros.

Ce mois de mai 2021 aura été à la fois marqué par le retour du beau temps et du tennis. Le tournoi de Roland Garros a débuté il y a moins d’une semaine, et compte déjà son lot de surprises et autres évènements notables.

Nadal, ou la légende vivante de Roland Garros

Difficile de mentionner Roland Garros sans l’associer à Rafael Nadal. Treize fois vainqueur de la compétition, le natif de Majorque est une fois encore candidat à sa propre succession, et pourrait remporter au passage les 1,4 millions d’euros promis au vainqueur, si l’on en croit un sondage YouGov du moins, où 46% des français interrogés abondent dans ce sens.

Au-delà de ces chiffres non négligeables, une statue en son honneur a été érigée sur place, ce dont aucun autre tennisman vivant peut se vanter ; comment devenir une légende… au cours de sa carrière.

Federer: the last dance effect?

Toujours selon YouGov, Roger Federer est le joueur préféré de 64% des fans français, bien que cette année, il n’était absolument pas favori ; la preuve, le Suisse a d’ailleurs dû déclarer forfait dimanche 6 juin afin de se préserver pour Wimbledon. S’agirait-il donc de l’effet Last Dance ? Probable, d’autant plus qu’il n’y a rien d’exceptionnel pour une légende du sport à connaitre un (re)gain de popularité lorsque celle-ci s’apprête à tirer sa révérence.

A noter au passage que Serena Williams a également été éliminée au 4ème tour, en 2 set face à la 22ème mondiale. Ce Roland Garros pourrait bel et bien signifier une fin de cycle pour la génération de joueurs née dans les années 80.

Amazon et les night sessions

Désormais bien présent dans le monde du sport, Amazon a innové à l’occasion de ce Roland Garros 2021. Plus concrètement, le géant américain a célébré comme il se doit, avec un peu de retard, crise sanitaire oblige, l’inauguration du toit du central. Les night sessions ont été diffusées en exclusivité sur sa plateforme Amazon Prime, pour le plus grand bonheur de ses abonnés… et le malheur des autres, ainsi privés de retransmission.

La fin d’une ère

Souvent critiqués, nos tennismen et tenniswomen ne seront pas parvenus à redorer leur blason cette année. En effet, la totalité des tricolores ont été éliminés en moins d’une semaine : aucun ne sera présent au 3ème tour, un triste record, qui n’était jamais arrivé auparavant depuis le début de l’ère Open (1968).

Les malheurs de Naomi

Que l’on soit ou non fan de tennis, le départ de Naomi Osaka de Roland Garros a fait grand bruit. La joueuse japonaise de 23 ans a décidé d’abandonner la compétition, non pour des raisons sportives ou physiques, mais afin de préserver sa santé mentale.

A la fois vedette, et avenir du tennis féminin mondial, celle-ci est victime de son succès, aussi bien sportif et économique que sociétal.

D’un côté, la tenniswoman détient le record de gains pour une sportive sur une seule année, à savoir 37,4 millions de dollars, entre juin 2019 et mai 2020. 2021 s’annonçait tout aussi prometteur, quand on sait que plus de 25 marques lui étaient associées.

A ce poids économique, on peut également ajouter le poids sportif : déjà numéro 2 mondiale et gagnante de quatre Grand Chelem alors qu’en soit, elle n’en est qu’à l’aube de sa carrière, mais également sociétal :

Née d’une mère japonaise et d’un père haïtien, la joueuse incarne le multiculturalisme sans forcément le vouloir : sa voix compte dans le monde du sport, sur et hors des courts de tennis. Une pression supplémentaire, qui lui a toutefois récemment valu le soutien d’autres sportifs de premier plan, tels que Stephen Curry ou encore Lewis Hamilton.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Titulaire d’un Master de la Sorbonne, spécialisé dans les questions relatives à l’Amérique latine, Mathieu Sauvajot a d’abord rédigé des articles traitant de la géopolitique et de l’économie de ce continent, avant de se tourner vers le domaine du sport. Désormais, il est rédacteur auprès de Paris United ainsi que de l’Observatoire du Sport Business.