Sortie d’indivision : quid du rachat de soulte ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 17 novembre 2014 à 10h53

La soulte est cette somme versée à un proche, le plus souvent un parent ou un conjoint, lors de la sortie d'une indivision. La vente n'est en effet pas la seule manière de mettre fin à la détention à plusieurs d'un bien. Un seul indivisaire dispose toujours du droit de racheter les parts des autres, pourvu qu'il ait l'argent afin de financer... Une soulte.

La sortie d'indivision par le rachat de part concerne tout aussi bien les situations d'héritage que de divorce. Mais c'est en particulier dans les cas de séparation qu'il est nécessaire de trouver, souvent rapidement, une solution pour indemniser celui qui ne souhaite pas, ou ne pourra pas récupérer ses parts dans un bien détenu en commun, le plus souvent le domicile conjugual. D'autant qu'il faut penser à financer Frais de notaire et rachat de soulte.

Concrètement, le rachat de soulte est très proche du rachat de crédit immobilier. Si jamais le bien immobilier fait encore l'objet de remboursement, le rachat de soulte va en tenir compte, et rassembler tous les frais à financer en une seule mensualité. Celui qui conserve le bien se retrouve alors, non pas à avoir à honorer d'un côté les remboursements du crédit initial, de l'autre, le remboursement de la soulte versée à son ancien indivisaire, mais une seule mensualité qui couvre l'ensemble des frais financiers, et a même pu financer les frais juridiques du nouveau montage.

[Partenaire] : Rachat de soulte Central Finances.

Aucun commentaire à «Sortie d’indivision : quid du rachat de soulte ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis