La taxe sur l’électricité bientôt étendue au gaz et à l’essence ?

Par Olivier Sancerre Modifié le 26 juillet 2015 à 15h16
Shutterstock 253186618
6 MILLIARDSLa contribution au service public de l'électricité représente 6 milliards d'euros par an.

L’énergie est toujours au pouvoir quand il s’agit de taxer les portefeuilles des consommateurs. Le gouvernement planche sur la possibilité d’étendre la taxe sur l’électricité au gaz et au carburant.

Cette taxe sur l’électricité, baptisée CSPE (contribution au service public de l’électricité), pèse actuellement une grosse part de la facture des consommateurs : 15% environ du prix total. Elle représente 6 milliards d’euros de recettes chaque année et elle augmente de 2,5% par an ; c’est donc un prélèvement particulièrement important pour le compte en banque.

Énergies renouvelables

Son objet est de financer les subventions aux énergies renouvelables. Dans les faits, la CSPE est surtout utile dans le cadre du rachat, à prix bonifié, de l’électricité issue des énergies renouvelables, tout particulièrement pour la couverture des charges liées à cette acquisition. Les tarifs sociaux profitent également de la manne de CSPE.

Réforme

D’après le Journal du Dimanche, le ministère de l’Écologie a en projet une réforme de cette taxe. Deux projets sont sur la table : d’une part, élargir l’assiette de la CSPE à la facture de gaz. Dans ce cas, l’économie sur celle d’électricité serait de 4%. L’autre projet est de faire contribuer aussi les consommateurs de carburants : auquel cas, la facture d’électricité baisserait de 10%, celle de gaz resterait stable, tandis que celle du carburant augmenterait plus sensiblement.

Étant donné les prix actuels de l’essence, cette solution pourrait se montrer relativement indolore. La réforme pourrait être décidée à la rentrée, avec une application pour le projet de loi de finances pour 2016.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis