TF1 s’offre M6 pour consolider le secteur des médias

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 18 mai 2021 à 5h52
Television Tf1 M6 Droits Auteur 2
30%TF1 va racheter 30% du capital de M6.

Le suspens n’est plus : M6 devrait avoir un nouveau propriétaire qui ne sera autre que le groupe TF1, propriété de Bouygues. Après des mois d’incertitude, plusieurs noms ayant circulé comme étant intéressés, on connaît enfin l’issue de la vente du groupe M6. Mais rien n’est joué d’avance, et les négociations s’annoncent compliquées.

M6 rachetée par TF1 : naissance d’un géant

Le Figaro et Le Point ont dévoilé, le 17 mai 2021 quasiment en même temps, la décision de la banque d’affaires JP Morgan : chargée d’organiser la vente du groupe M6 par le groupe allemand Bertelsmann-RTL, elle a trouvé un repreneur.

Alors qu’avaient circulé plusieurs noms, dont celui de Xavier Niel, fondateur de Free, ce sera le groupe Bouygues, propriétaire de TF1, qui remporte la partie. L’opération est toutefois un peu différente de celle initialement prévue.

Alors que Bertelsmann semblait décidé à céder l’intégralité de son capital de M6, le géant allemand conservera 16 % du capital du nouveau groupe issu de la fusion des deux médias, tandis que Bouygues en sera actionnaire principal à hauteur de 30 %. La raison ? Réduire au maximum le risque de censure de la part de l’Autorité de la Concurrence.

Un géant ou un quasi-monopole ?

La fusion entre M6 et TF1 ne se fera pas sans embûches, et d’ailleurs l’opération devrait prendre environ 18 mois. Le nouveau groupe devient, certes, un géant des médias avec un chiffre d’affaires de 3,4 milliards d’euros et un bénéfice de 461 millions d’euros… mais devient aussi le groupe qui détient, entre autres, les deux premières chaînes de télévision privées de France en termes d’audience (TF1 est première, M6 quatrième derrière France 2 et France 3 qui sont publiques).

De quoi attirer la curiosité et les inquiétudes de l’Autorité de la Concurrence, qui aura son mot à dire. Notamment concernant le marché de la publicité, en pleine crise du fait de la baisse des investissements durant la période de la Covid-19. Entre TF1 et M6, ce sont près de 70 % des parts du marché publicitaire qui seront détenues par le nouveau groupe.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis