Voiture électrique : un choix raisonnable pour demain

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 4 mars 2022 à 16h33
Duster%20%c3%a9lectrique%2020140914 094923
100%La Kia EV6, 100% électrique, a été élue voiture de l'année.

On connaît désormais le nom de la voiture de l’année 2022. Il s’agit de la Kia EV6 une voiture 100% électrique. Elle est suivie de près par la Renault Megane E-Tech, également une voiture électrique. En troisième position, c’est la Hyundai Ioniq 5 qui déboule. Une voiture qui se trouve être une cousine germaine de la Kia, bâtie sur la même plateforme. Une voiture également, électrique. En tout, sur les sept voitures de l’année 2022 primée, une seule, la Peugeot 308 dernière génération, n’est pas électrique.

Les prix des carburants ne cessent d'augmenter

Je vous ai dit ici à plusieurs reprises quels étaient les défauts de la voiture électrique. Son prix, malgré les aides, est assez rédhibitoire. Son autonomie, inadaptée aux grands trajets, décourageante. Et quand on a pas de maison, et donc, pas de moyen de charger devant chez soi, la course à la prise électrique et à la charge bon marché est assez décourageante.

Seulement voilà : si demain, le litre d’essence ou de diesel passe la barre des 2,50 euros, voire, des 3 euros, on aura beau tourner le sujet dans tous les sens : la mobilité économique sera forcément électrique. Même si le prix du kilowatt heure d'électricité venait à doubler, il y aura toujours des tarifs de nuit, des tarifs pendant lesquels charger sa voiture sera très intéressant.

La voiture électrique, un choix rentable pour demain

Reste l’arbitrage, j’achète, ou bien je loue. Personnellement, je trouve plus malin d’emprunter pour acheter, mais on ne peut pas toujours le faire, surtout quand on a un crédit immobilier sur le dos.

Résultat, les offres avec option d’achat, si vous avez besoin d’une voiture au quotidien, que vous parcourez 1.500, 2.000 km par mois, vous feront réaliser de vraies économies dans les prochains mois et les prochaines années, comparées à une voiture thermique.

Autrement dit : avec la crise que nous traversons, passer à l’électrique est sans doute un choix “raisonnable”.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis