Nucléaire : entre 10.000 et 15.000 embauches par an jusqu’en 2030

Face à la demande croissante d’électricité, la filière nucléaire doit absolument grossir. Pour respecter ses engagements de production, elle prévoit d’embaucher massivement. Entre 10.000 et 15.000 personnes chaque année jusqu’en 2030.

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 6 décembre 2022 à 13h25
Nucleaire Embauche Edf France 2030
10.000EDF doit réaliser minimum 10.000 embauches par an pour tenir ses engagements. ©Pixabay

Le nucléaire, un secteur qui manque de bras

La filière nucléaire française est en forte tension depuis plusieurs mois. Malgré la crise de l’énergie, elle peine encore aujourd’hui à embaucher. Un problème surtout en cette période, où bon nombre de réacteurs français sont à l’arrêt pour des opérations de maintenance. Certaines sont décalées faute de bras. Pour faire face, EDF annonce son intention d’intensifier le recrutement dans les prochaines années jusqu’en 2030.

Sur le papier, l’énergéticien souhaite embaucher entre 10.000 et 15.000 personnes par an jusqu’à la fin de la décennie. Aujourd’hui, elle tourne plus aux alentours de 5.000 nouveaux collaborateurs annuels. Ainsi, un salarié sur deux d’EDF en 2030 n’est pas encore embauché voire formé, l'entreprise fait donc face à un véritable défi.

Embaucher pour tenir les engagements pris

Si EDF, bientôt nationalisée à 100% par l’État, doit recruter massivement c’est que les défis sont majeurs. D’une part, il s’agit d’assurer la production demandée. Avec l’avènement des voitures électriques et le besoin croissant d’énergie propre, le nucléaire doit jouer son rôle de moteur dans le mix énergétique français. En embauchant, EDF devrait être en mesure de répondre à la demande.

Mais surtout, il faut d’urgence des bras pour mener à bien la fabrication des nouveaux réacteurs nucléaires de deuxième génération. Promis par le président de la République, Emmanuel Macron, leur conception ne devra pas virer au fiasco comme le projet actuel de Flamanville. La feuille de route présidentielle prévoit la construction de six nouveaux EPR2 rapidement. Sans compter les autres 8 supplémentaires prévus en option.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Aucun commentaire à «Nucléaire : entre 10.000 et 15.000 embauches par an jusqu’en 2030»

Laisser un commentaire

* Champs requis