Le SMIC ne suffit pas pour avoir un « revenu décent » en France

L’inflation a relancé le conflit social sur les salaires : les employés veulent pouvoir vivre décemment, et pas seulement « survivre ». Or, une étude publiée le 14 décembre 2022 prouve tout simplement que… le revenu décent nécessaire pour vivre est supérieur au SMIC.

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 15 décembre 2022 à 8h57
Smic Revenu Decent Cnle Etude France Menage
2,01%En août 2022, le SMIC a augmenté de 2,01%.

Une mauvaise nouvelle pour les Français… mais aussi pour le gouvernement qui refuse catégoriquement son augmentation.

Le logement pèse lourd sur les ménages, les transports aussi

L’étude n’a pas été réalisée par une association ou un syndicat, ce qui permettrait au gouvernement de la balayer d’un revers de la main… mais par le CNLE. Or, le Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté est rattaché à Matignon, donc au Premier ministre. Et pourtant, il semble aller complètement à l’encontre du gouvernement.

En analysant les besoins de plusieurs groupes de citoyens, ils ont pu identifier trois « revenus décents » en fonction du lieu de résidence. En zone rurale, dans une ville moyenne et en région parisienne, ce revenu décent n’est pas le même. Mais le CNLE souligne que ce qui change réellement, c’est le budget nécessaire pour le logement, les transports ou la garde d’enfants.

Ce n’est pas une surprise, surtout avec le prix de l’immobilier qui a augmenté fortement en France… et les tensions sur le parc locatif qui font grimper les loyers. En particulier, en Île-de-France.

Le revenu décent est très supérieur au seuil de pauvreté

Grâce à l’analyse de ces besoins, le CNLE a pu établir le « revenu décent » nécessaire aux ménages. Il signifie que les membres du foyers peuvent se « sentir partie prenante de la société » et ne pas simplement « survivre ». Loisirs, sorties, vie sociale… autant de frais en plus par rapport au simple fait de travailler, manger, se chauffer et dormir.

Le résultat de l’analyse est éloquent. Dans une ville moyenne, le « revenu décent » d’un couple avec deux enfants est de 3.381 euros par mois. À comparer avec le seuil de pauvreté : 2.314 euros par mois pour le même profil, selon l’Insee.

Et encore, il ne s’agit là que d’une simple « ville moyenne ». Car à Paris, le budget nécessaire pour vivre décemment explose : 4.451 euros par mois. Un budget fortement alourdi par le coût des loyers dans le parc privé d’Île-de-France.

Deux SMIC ne suffisent pas pour atteindre le seuil de revenu décent

L’étude du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté dévoile surtout un autre fait : le salaire minimum ne suffit pas pour vivre décemment. Sans prendre en exemple Paris, vivre dans une ville moyenne coûte donc environ 3.400 euros par mois. Or, le SMIC ne permet pas d’atteindre ce niveau de revenus.

Deux SMIC bruts représentent en effet un salaire de 3.357,90 euros par mois, soit moins que le niveau fixé par le CNLE. Mais cette somme n’est pas le revenu disponible des ménages. En net, le SMIC atteint 1.329,05 euros par mois (depuis le 1er août 2022). Soit 2.658,10 euros par mois pour un couple. Et près de 800 euros de moins que nécessaire pour vivre décemment.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

1 commentaire on «Le SMIC ne suffit pas pour avoir un « revenu décent » en France»

  • Bonjour,
    Vous ne tenez pas compte dans votre raisonnement des prestations sociales. Or, au niveau du Smic, les prestations sociales représentent environ 60% du salaire.
    Bonne journée.

    Répondre
Laisser un commentaire

* Champs requis