Quand les "cyclistes" voient l'or à 9000 dollars l'once en 2020

600 %
Entre 1975 et 1980 la valeur de l'or a augmenté de 600 %

Parmi les analystes qui prévoient une augmentation prochaine des cours de l'or, il en est qui ne jurent que par les graphiques, les courbes ainsi que la récurrence des cycles. Et pour ces experts dont certains ont pignon sur rue au point d'être régulièrement invités à développer leurs théories dans les médias, le schéma actuel suivrait rigoureusement une ligne prédéterminée qui devrait amener l'or au voisinage des 4500 dollars l'once, voire 9000 (!) d'ici 4 ou 5 ans.

La hausse prochaine des cours de l'or étant plus que vraisemblable au regard du contexte économique mondial actuel, les partisans de la théorie des cycles (que je me permets d'appeler affectueusement les "cyclistes") considèrent surtout qu'elle s'inscrirait dans une tendance parfaitement identifiée, un cycle récurrent sur la base duquel la situation actuelle apparaîtrait parfaitement cohérente. Ainsi, pour ces spécialistes, indépendamment des raisons concrètes qui pourraient pousser les cours de l'or à la hausse, il serait d'ores et déjà possible de prédire le prix du métal précieux juste en regardant la courbe de l'or des 40 ou 50 dernières années.

Un raisonnement simple... ou simpliste

Pour bien comprendre le raisonnement employé, voici un exemple d'analyse cyclique parmi les plus simples (simplistes ?) que l'on peut trouver sur différents sites et blogs spécialisés.

Oublions alors tous les éléments actuels susceptibles d'influer à plus ou moins long terme sur les cours de l'or et concentrons-nous uniquement sur la courbe représentant la valeur de l'once d'or depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. En cherchant bien, on peut effectivement s'apercevoir qu'il y a une sorte de récurrence dans le motif, comme une forme qui se répète, une succession de cycles dont les deux derniers nous ramènent respectivement aux années 70-80 ainsi qu'à la première décennie du XXIe siècle.

Premier cycle : alors que depuis des temps immémoriaux le cours de l'or suivait son petit bonhomme de chemin avec une indéfectible régularité, en sa qualité d'étalon de toute richesse dans le monde, voilà qu'il commence à s'agiter à l'aube des années 70 après que le dollar l'eut supplanté comme valeur de référence. Premier choc pétrolier, les économies vacillent, le dollar essuie son baptême du feu et on voit l'or amorcer une progression jamais vue jusqu'alors. Il passe de 120 dollars l'once en 1975 à 850 dollars en 1980, soit 600% de progression en moins de 5 ans ! Les marchés s'étonnent mais reprennent finalement le dessus. Et, après une brève réplique en 81, les cours de l'or redescendent rapidement pour se stabiliser les années suivantes autour de 50% du pic de 1980.

Le deuxième cycle majeur clairement identifiable débute en 2000, et bizarrement, il semble suivre exactement le même schéma que le précédent. Souvenez-vous, en 2000-2001, l'effet conjoint de l'explosion de la bulle internet et du terrorisme international — qui prend une nouvelle dimension avec la destruction des Twin Towers à New York — ébranle l'économie internationale et le dollar en première ligne. Immédiatement l'or connaît une brutale remontée qui durera 10 ans. De 270 dollars l'once en 2001, il atteindra la valeur record de 1920 dollars en décembre 2011. Là encore, plus de 600% d'augmentation ! Et comme au cycle précédent, après un bref sursaut en 2012, les cours redescendent pour se stabiliser aux alentours de 1100 dollars l'once, soit un peu plus de 50% du plafond.

Quand l'histoire semble se répéter

Aujourd'hui, la situation semble se répéter depuis le début de l'année 2016, avec l'or qui avoisine désormais les 1300 dollars l'once, dans une dynamique qui rappelle furieusement la première phase des cycles précédents. Si bien que les partisans de la théorie des cycles sont nombreux à anticiper déjà les cours futurs en suivant tout simplement le schéma qu'ils devinent sous les variations de ces 40 dernières années. Ainsi, les plus "raisonnables" envisagent une progression constante jusqu'à 2000 dollars l'once d'ici fin 2017. Puis, en fonction d'éventuels troubles qui se profilent au plan international (troubles financiers, mais également "stratégiques", sociaux, économiques...), le rythme de progression pourrait bien s'accentuer pour atteindre 4300 à 4500 dollars l'once aux alentours de 2020-2022.

Pour d'autres "experts", en revanche, les cours de l'or pourraient bien exploser beaucoup plus vite qu'on ne le pense et grimper de façon nettement plus "verticale" en suivant la règle des "+600%" pour atteindre 9000 dollars au début des années 2020 !

En conclusion, on peut sourire à l'évocation de ces méthodes prédictives, mais on peut également souligner que l'économie en elle-même est cyclique et que, bien souvent, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Ou, tout au moins, que les "schémas" ont fortement tendance à se répéter. D'ailleurs, la plupart des traders parient sur les cours futurs en fonction, non pas de la réalité des faits économiques, mais le plus souvent en suivant des modèles mathématiques pré-établis.

Par conséquent, rien ne dit que l'or n'atteindra pas les 9000 dollars l'once un jour ou l'autre, ou même qu'il ne dépassera pas la barre symbolique des 10000 dollars. Et d'ailleurs, il y arrivera forcément, surtout si les marchés mettent enfin un terme à cette aberration que constituent les ETF. Mais, dans l'état actuel des choses, et surtout en tenant compte de manière plus rationnelle des éléments conjoncturels qui font l'économie d'aujourd'hui, un tel cours ne devrait pas être atteint avant la décennie 2040-2050 au mieux... à condition bien sûr que le dollar existe toujours à ce moment-là.

Article écrit par Jean-François Faure pour l'Or et l'Argent et publié sur LinkedIn Pulse


A découvrir

Jean-François Faure

Jean-François Faure est le président d'AuCOFFRE.com. Il a fondé ce service en ligne de placement en or physique avec garde en coffres car l'or physique est pour lui le meilleur produit d'épargne pour sécuriser son patrimoine.

Il a publié un livre intitulé L'or, un placement qui (r)assure pour guider les épargnants. Véritable militant, Jean-François Faure a créé et promeut le label Clean Extraction afin de développer une exploitation aurifère respectueuse de l'environnement et des hommes.