Banque : l'effritement des effectifs se poursuit

366 200
Le secteur bancaire emploie 366 200 personnes en France.

En baisse continue depuis 2011, les effectifs du secteur bancaire ont encore reculé de 1,2% en 2017, révèlent les chiffres de l’emploi publiés par la Fédération bancaire française le 13 juin 2018.

Secteur bancaire : les effectifs globaux reculent de 1,2%, les recrutements progressent de 2,7%

Des agences bancaires qui ferment, des processus qui s’automatisent de plus en plus… conséquence, le secteur se sépare peu à peu des effectifs devenus superflus. En 2017, les effectifs des banques ont encore fondu de 1,2%. En même temps, avec ses 366 200 salariés, la banque reste l'un des premiers employeurs du secteur privé en France et représente 1,9% de l'emploi salarié privé.

Mais un phénomène de « turnover » est bien présent, car malgré la baisse globale des effectifs, le secteur a dû procéder à 42 200 recrutements en 2017.

La banque, un secteur pourvoyeur de CDI et où les femmes ont une place d’honneur

Le secteur bancaire reste néanmoins un pourvoyeur important d’emplois stables. 2 recrutements sur 3 se font en CDI dans les banques (contre 2 sur 10 sur l’ensemble du marché du travail en moyenne), et 98% des salariés sont en CDI. Les métiers qui recrutent sont ceux de proximité, en lien avec la clientèle, qui représentent plus d'1 recrutement sur 3 en 2017, ainsi que les métiers de l'informatique pour 15% et ceux de la conformité pour 9%. 2 personnes embauchées sur 3 ont le statut de cadre.

L’âge moyen à l’embauche est assez avancé (31,7 ans). Il progresse d’ailleurs ces dernières années, puisqu’il était de 31,5 ans en 2016 et de 30,4 ans en 2013. Globalement, la parité semble être une réalité dans le secteur, puisque 47,6% des cadres sont des femmes, une part quasi-équivalente à la moyenne des secteurs. La part des femmes parmi les cadres progresse d’ailleurs d’année en année : elles étaient 47,1% en 2016 et 46,6% en 2015.


A découvrir