Le gouvernement veut limiter les paiements en argent liquide

1 000 euros
A partir du 1er septembre prochain, la limite pour payer en argent
liquide sera de 1 000 euros.

Face aux affaires de blanchiment d'argent sale, et de financement du terrorisme, le gouvernement a décidé de limiter les paiements en argent liquide, pour limiter la circulation de cash lié aux trafics en tous genres. C'est le moment d'aller déposer vos bas de laine à la banque.

L'argent qui sommeille sous votre matelas ne dormira plus très longtemps.

Cash : les paiements limités à 1 000 euros

Pour limiter le blanchiment d'argent sale lié aux trafics de drogue, de prostitution et autres, mais également frapper les terroristes au porte-monnaie, le gouvernement a décidé de limiter les paiements en argent liquide. A compter du 1er septembre 2015, le plafond maximum de paiement en argent liquide passera de 3 000 à 1 000 euros pour les Français, et de 15 000 à 10 000 euros pour les personnes non-résidants en France, majoritairement les touristes étrangers.

Lutter contre le financement du terrorisme

La mesure avait été annoncée en septembre 2013, sous le gouvernement Ayrault, mais dormait jusqu'à présent au fond d'un placard. Face aux menaces terroristes, le ministère des Finances a décidé de la mettre en application, dès la rentrée prochaine. Une décision qui pourrait cependant forcer certains Français, qui n'ont rien à se reprocher, à revoir leur manière de faire des achats, et qui pourrait pénaliser certains secteurs, comme par exemple le luxe.

Les retraits de plus de 10 000 euros communiqués à Bercy

Il ne s'agit cependant pas de la seule mesure annoncée. Le ministère des Finances a également indiqué qu'il allait forcer les banques à communiquer à Tracfin, le service de Bercy chargé de la lutte contre le financement du terrorisme et contre la fraude, les retraits d'argent de plus de 10 000 euros, et cela à compter du 1er janvier 2016. Un délai nécessaire pour que les banques mettent à jour leurs systèmes informatiques.

Lire également : Paiement en liquide : le plafond de 300 euros entre en vigueur le 1er septembre


A découvrir

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.