En buvant du café, on dépense plus dans les magasins

83 %
Selon un sondage réalisé par la société Channable, 83% des Français
ont l'intention de profiter des soldes d'été 2022.

Alors que les soldes d’été sont sur le point de commencer, une étude publiée dans le Journal of Marketing fait la lumière sur l’effet de la consommation de café sur la propension des clients de magasins à dépenser de l’argent.

Le choix des produits et leur quantité varient selon qu’on a bu ou non du café

Vous est-il déjà arrivé d’apercevoir un bar à café à l’entrée d’un magasin, où du café est servi gratuitement à tous les clients ? Ce n’est peut-être pas un hasard… À en croire une étude dirigée par Dipayan Biswas de l’Université de Floride du sud (USF) publiée dans le Journal of Marketing, les clients qui buvaient du café juste avant d’entrer dans le magasin dépensaient généralement 50% de plus et achetaient 30% de produits en plus comparé à ceux qui buvaient du café décaféiné ou de l’eau.

L’expérience a été menée sur 300 clients : une partie dans un magasin d’ameublement et décoration en France et l’autre partie dans un grand magasin en Espagne. À la sortie, tous les clients participants à l’expérience devaient montrer leurs tickets de caisse à l’équipe de chercheurs. Le verdict est sans appel : ceux qui avaient bu du café dépensaient beaucoup plus. Par ailleurs, les clients qui avaient bu du café achetaient plus de produits non-essentiels tels que des bougies parfumées et des parfums. En revanche, en ce qui concerne les achats utilitaires, la différence entre les deux groupes était minime.

Sur Internet aussi, on achète plus après avoir bu du café

L’expérience s’est poursuivie avec d’autres bénévoles, devant l’ordinateur cette fois-ci. Deux-cents participants devaient choisir, parmi 66 produits, ceux qu’ils auraient aimé acheter s’ils étaient sur un site e-commerce. Les participants qui avaient bu du café ont choisi davantage de produits qu’on considère habituellement comme correspondant à des achats impulsifs, tandis que ceux qui avaient du café décaféiné ou de l’eau ont davantage choisi des produits utilitaires.

« Si une consommation modérée de caféine a un impact positif sur la santé, elle peut avoir des conséquences financières inattendues. Les consommateurs qui essaient de maîtriser leur comportement d’achats impulsifs doivent donc s’abstenir de consommer des boissons caféinées avant d’aller dans des magasins », concluent les auteurs de l’étude.


A découvrir