Quand l'Etat islamique vend des femmes aux enchères

138 EUROS
L'Etat islamique vend des femmes aux enchères entre 35 et 138 euros.

Une révélation effroyable. On savait que les terroristes de Boko Haram mariaient de force des jeunes filles. On apprend désormais que ceux de l'Etat islamique vendent aux enchères les femmes yézidis ou chrétiennes. Leur prix ? Entre 35 et 138 euros.

 

D'après des informations publiées par l'agence de presse irakienne Iraqinews, l'Etat islamique vendrait sur des marchés, aux enchères, les femmes yézidis ou chrétiennes capturées durant la progression de l'Etat islamique en Syrie et en Irak. Ces femmes ne sont pas vendues pour être mariées, ce qui serait déjà assez horrible. Non elles sont vendues purement et simplement comme esclaves sexuelles, comme le précise Iraqinews.

Etat islamique : des femmes vendues entre 35 et 138 euros

Cette dernière a pu se procurer un document, sorte de catalogue de vente de l'Etat islamique, qui fixe les prix de ces femmes, selon leur âge. Imaginez le catalogue des ventes de chez Drouot, mais dans le domaine de l'horreur… Sauf qu'il ne s'agit pas de commodes Louis XV mais d'êtres humains. D'après ce document, on apprend qu'une fillette âgée de 1 à 9 ans coûterait 200 000 dinars, soit 138 euros. Par la suite les prix diminuent à mesure que l'âge de ces femmes augmente, passant de 150 000 dinars, soit 104 euros pour une femme entre 10 et 20 ans, à 50 000 dinars, soit 35 euros pour une femme âgée de 40 à 50 ans.

 

 Dans cette vidéo, des terroristes islamiques parleraient de femmes yézidis à vendre, en plaisantant sur leur prix, sur la "qualité" de ces esclaves.

Des ventes d'esclaves tolérées par la loi islamique

On savait que les ressources financières de l'Etat islamique proviennent de sources aussi diverses que variées. Le pétrole, les vols exécutés durant les assauts dans les villes et les villages assiégés. Le marché aux esclaves désormais. Un vrai bond en avant dans le progrès… L'Etat islamique précise à ce sujet que le fait de "mettre en esclavage les familles d'infidèles et marier leur femme est un aspect fermement établi de la charia."

Daesh empocherait trois millions de dollars par jour

Toujours selon le document récupéré par l'agence de presse irakienne, l'Etat islamique semble enfin préciser que "le marché des femmes et des butins de guerre a connu une très nette baisse qui pourrait affecter défavorablement les revenus du groupe Etat islamique ainsi que le financement des moudjahidines." Ou quand des terroristes qui empocheraient, selon les services secrets américains, trois millions de dollars par jour, s'improvisent analystes de march酠

 

Lire également :

Etat islamique : le chocolatier Isis change de nom

Jean-Baptiste Le Roux

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour RCF où il est en charge de l'actualité sur web. Il a travaillé pour Perspective Entrepreneurs, Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et ancien membre de l'Association des Journalistes de Défense.