Aides aux entreprises : Bruno Le Maire annonce la fin du « quoi qu'il en coûte »

93,1 milliards d'euros
Entre le 1er janvier et le 30 juin 2021, l'État a déjà dépensé 93,1
milliards d'euros pour soutenir l'économie.

Mis à part une poignée de secteurs, le soutien massif de l’État à l’économie prendra fin à la rentrée 2021, a fait savoir Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, lors de la Rencontre des entrepreneurs de France du Medef le 25 août 2021.

Pour Bruno Le Maire, dans la situation actuelle le « quoi qu’il en coûte » n’est plus justifié

Le fameux « quoi qu’il en coûte », annoncé par Emmanuel Macron le 16 mars 2021, alors que l’épidémie de Covid-19 gagnait la France, prendra fin à la rentrée 2021. L’immense majorité des entreprises devra désormais voler de leurs propres ailes.

Durant la crise sanitaire, « nous n’avons pas compté l’argent public, parce que c’était responsable de le faire. Mais maintenant que l’économie française redémarre, que nous avons des perspectives de croissance à 6 %, le ‘quoi qu’il en coûte’, c’est fini », a annoncé Bruno Le Maire le ministre de l’Économie et des Finances le 25 août 2021 à l’Hippodrome ParisLongchamp, lors de la Rencontre des entrepreneurs de France du Medef.

Pass sanitaire : Les entreprises ayant perdu du chiffre d’affaires devraient être indemnisées

Toutes les aides de l’État ne s’arrêteront pas au 31 août 2021 pour autant. « Nous sommes passés au sur-mesure, nous continuerons à soutenir ceux qui en ont besoin », a déclaré Bruno Le Maire. « Je leur donne rendez-vous lundi prochain, 30 août : le monde de la culture, des restaurateurs, les hôtels, les bars, le monde du tourisme, les voyagistes », a encore rappelé le ministre, évoquant la rencontre prévue à Bercy afin de décider de la prolongation ou non de certaines aides.

Cette rencontre doit aussi permettre de prendre la mesure des dommages économiques subis à cause de la mise en place du pass sanitaire. « Nous regarderons ceux qui ont perdu du chiffre d’affaires pendant cette crise sanitaire, pendant ce mois de pass sanitaire, et nous aiderons ceux qui ont perdu de l’argent à cause des réglementations sanitaires », a assuré Bruno Le Maire.


A découvrir