L'écart d'espérance de vie entre hommes et femmes se réduit

64,1
L'espérance de vie en bonne santé s'élève en France à 64,1 ans pour
les femmes.

Les Français vivent de plus en plus longtemps, mais le gain de ces années à vivre n’est pas toujours associé à des années de vie en bonne santé. C’est ce que révèle le rapport de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES).

Combien d'années supplémentaires en bonne santé ?

Il y a l’espérance de vie, et, plus importante encore aux yeux de certains, l’espérance de vie en bonne santé. C’est pourquoi la DREES a développé un indicateur d’espérance de vie sans incapacité ou en bonne santé, afin de mieux apprécier le bénéfice de ces années de vie supplémentaires. La difficulté est qu’il existe de nombreux indicateurs possibles. L’indicateur utilisé ici est issu d’une méthodologie européenne reposant sur une question assez générique.  

Donc en 2016, l’espérance de vie en bonne santé, c’est-à-dire le nombre d’années qu’une personne peut compter vivre sans souffrir d’incapacité dans les gestes de la vie quotidienne, s’élève en France à 64,1 ans pour les femmes et à 62,7 ans pour les hommes. Elle est stable depuis dix ans. 

Ces évolutions s’inscrivent dans un contexte de progression de l’espérance de vie à la naissance. En 2016, celle-ci atteint 85,3 ans pour les femmes et 79,3 ans pour les hommes. 

La France, championne d'Europe de l'espérance de vie

Si les conditions de mortalité n’évoluent pas par rapport à celles observées en 2016, les femmes peuvent donc aujourd’hui espérer vivre en moyenne six années supplémentaires que les hommes. Cependant, l’évolution au cours des dix dernières années a été plus favorable aux hommes : leur espérance de vie à la naissance a progressé de 2,2 ans tandis que celle des femmes n’a connu un gain que de 1,2 an. Les femmes restent en position avantageuse mais l’écart avec les hommes s’atténue au fil du temps. 

Enfin l’étude souligne qu’alors que la France occupe l’une des meilleures places en matière d’espérance de vie à la naissance, elle est assez proche de la moyenne européenne pour l’espérance de vie en bonne santé.


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.