Le manque de sommeil coûte des milliards à la société

25
En France, 25 % de la population se plaint de manquer de sommeil.

Si le sommeil est indispensable à la santé, il est également essentiel pour le bon développement des puissances économiques qui perdent, chaque année, des milliards de dollars quand leurs habitants ne prennent pas assez soin de leurs nuits.

Le Royaume-Uni perd 30 milliards de livres par an à cause du manque de sommeil

Il y a 75 ans, les habitants des pays industrialisés faisaient beaucoup plus attention à leur sommeil qu’aujourd’hui. C’est ce constat que vient d’établir un chercheur de renom, Matthew Walker, dans son dernier livre « Why we sleep » (« Pourquoi nous dormons »). Les chiffres en témoignent, en 1942, les personnes qui estimaient ne pas dormir plus de 6 heures par nuit étaient bien peu nombreuses (8 % de la population) par rapport à aujourd’hui (50 %).

Et si ce constat est, selon ce neuroscientifique, un véritable drame pour la santé tant le sommeil est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme, il représente également une lourde perte en termes économiques. Interrogé par le quotidien britannique The Guardian, Matthew Walker estime à 30 milliards de livres les pertes annuelles de revenus aux Royaume-Uni.

Tous les pays industrialisés sont touchés par une carence en sommeil

Cette situation peut facilement être transposée à la France où le manque de sommeil pourrait alors représenter un manque à gagner équivalent à 2 % du PIB, tout comme chez nos voisins britanniques.

Ce chercheur n’est pas le premier à faire le rapprochement entre manque de sommeil et pertes économiques. Selon une analyse effectuée par le think tank RAND Europe, en 2016, la privation de sommeil, en plus d’augmenter de 13 % le risque de décès, représenterait, au Royaume-Uni, une perte d’environ 200 000 jours travaillés chaque année. En termes de revenus, ces pertes seraient de l’ordre de 411 milliards de dollars par an aux États-Unis, 138 milliards au Japon et 60 milliards en Allemagne.


A découvrir