Lourde restructuration chez Microsoft

25 800
En deux ans, Microsoft a supprimé 25 800 postes.

Les temps sont difficiles pour Microsoft. Un an pratiquement jour pour jour après une précédente charrette de 18 000 licenciements, le géant du logiciel a annoncé ce mercredi 8 juillet de nouvelles coupes claires au sein de ses effectifs.

Il s’agit cette fois de se séparer de 7 800 personnes. Un coup dur pour l’éditeur de Windows, qui va lancer la version 10 de son système d’exploitation le 29 juillet. Cette nouvelle restructuration massive touche tout particulièrement la division mobile du groupe, issue de l’acquisition l’an dernier de l’activité mobile de Nokia.

Windows Phone

Et ça n’est pas tout. Microsoft va aussi déprécier 7,6 milliards de dollars de ses comptes, ce qui correspond aux actifs achetés en 2014 au constructeur finlandais — en fait, c’est même un peu plus puisque Microsoft avait acheté la branche mobile de Nokia pour 7,2 milliards. En plus, le groupe provisionne entre 750 et 850 millions de dollars supplémentaires pour faire face aux coûts de la restructuration.

Marges trop faibles

Autant dire que l’aventure Nokia se solde par un désastre aussi bien industriel que financier. Malgré le savoir-faire et l’expertise des équipes de la branche mobile de Nokia, Microsoft n’a pas su faire fructifier les smartphones sortis sous sa marque. En fait, seuls les modèles d’entrée de gamme ont tiré leur épingle du jeu, notamment en Europe. Mais ces terminaux souffrent de marges trop faibles…

Dans un marché tenu de main de fer par Apple (iPhone) et Google (et ses partenaires dans Android), Microsoft ne pouvait plus guère s’investir encore dans la mobilité. Cela ne signifie pas pour autant que le futur système d’exploitation Windows 10 Mobile part à la poubelle… mais ce sera sans aucun doute très difficile de se concurrencer les deux leaders.


A découvrir