Médias : comment valoriser le travail des journalistes sur Internet

1,8 million
Le site Internet du quotidien Le Monde est le site d'information le
plus fréquenté en France avec 1,8 million de visiteurs uniques chaque
jour en moyenne.

Le secteur des médias et les organismes de presse connaissent de profonds changements. Il est nécessaire pour les journalistes de trouver de nouveaux moyens simples pour rendre leurs reportages attrayants et compréhensibles rapidement.

Les journalistes peuvent aussi utiliser des outils et des moyens techniques qui leur permettent de mieux captiver leur public et de donner une nouvelle dimension à leurs reportages. 

Médias : l'ère du changement

Les journalistes content des histoires depuis l'invention de la presse. Les journaux sont devenus des leaders d'opinion à mesure qu'ils ont présenté leur vision du monde, qu'il s'agisse d'un point de vue politique ou satirique. À l'ère du numérique, l'invention de Gutenberg doit faire face aux mêmes changements qu'elle a elle-même imposés aux conteurs d'histoires de l'époque. La presse imprimée constitue peut-être le secteur le plus fortement affecté par cette situation.

Il y a quelques mois, un collaborateur a passé deux jours dans les bureaux d'un journal français, pour aider les journalistes de la salle de rédaction à mieux embrasser cette transition. À l'image des salles de rédaction des autres journaux, cette rédaction fait appel à des données au quotidien pour présenter ses informations. Ce quotidien a bien saisi l'importance des données dans ses reportages. Internet change la manière dont les journalistes appréhendent les informations, et ils doivent être en mesure de couvrir les événements et publier des reportages plus rapidement qu'auparavant. Ils tirent beaucoup de fierté à proposer à leurs lecteurs, désireux de comprendre les faits d'actualité, les outils dont ils ont besoin pour s'informer. C'est pourquoi ce quotidien considère les visualisations comme un composant essentiel du processus journalistique.

N'étant pas journaliste lui-même, mais consommateur d'informations au quotidien, la manière dont les journalistes créaient les histoires que nous lisons n'a pas cessé de l'étonner, en particulier lorsqu'ils y ajoutent un élément visuel comportant des données. Ces deux jours passés en compagnie de ces journalistes pour les aider à utiliser Tableau Public lui ont énormément apporté. Il a pu avoir un aperçu des coulisses de la rédaction d'un article et écouter les conversations des journalistes pendant qu'ils en rédigent le contenu et débattent de la manière de créer une visualisation.

La photographie de l'Europe en récession est un exemple éloquent de ce que les données permettent de créer sur le plan journalistique. Nous savons que cela n'est en rien nouveau, mais comment dès lors proposer des articles innovants sur les chiffres trimestriels publiés par les agences européennes de statistiques ? Ces chiffres nous concernent tous, mais nous n'aimons pas tous lire de longs articles. Il serait préférable de consulter un instantané, qui donne une perspective générale de la situation, ce que proposent notamment les cartes et cartes de chaleur. Ces cartes présentent la situation actuelle et donnent une vision chronologique des événements, pour mieux permettre de déterminer à quel moment les choses ont mal tourné. De plus, les événements sont plus faciles à mémoriser dès lors qu'ils sont présentés visuellement.

En 2013 une vague d'attentats terroristes a frappé l'Irak, et les journalistes ont réfléchi à une manière de rendre les données plus attractives et de présenter les faits de façon à pouvoir facilement déterminer le nombre de victimes depuis le début du conflit. C'est là tout l'intérêt des graphiques à barres : ils permettent de présenter la réalité des événements de manière attrayante, tout en rappelant le contexte dans lequel ils se déroulent. En lisant un article, nous pouvons facilement oublier des dates, des noms de lieux ou des citations, mais il est plus facile de mémoriser des éléments visuels, comme les pics et les creux d'une tendance sur 10 ans de conflit.

Dernier événement, mais non des moindres : la tornade en Oklahoma à la fin du mois de mai. Etant donné que les médias se devaient de couvrir un événement aussi tragique il était nécessaire de trouver un moyen simple et efficace de présenter un reportage sur un drame qui n'était peut-être pas aussi parlant au lectorat français qu'un événement local. Les tornades sont rares en France et en Europe, et ne recouvrent probablement pas la même réalité que pour le lectorat américain. C'est une vision globale qui a été choisie dans ce cas, pour permettre aux lecteurs de replacer cet événement particulier dans son contexte.

Tableau Public est un outil gratuit qui permet aux journalistes, aux blogueurs et aux autres utilisateurs intéressés par la création d'histoires basées sur des données de rendre leur narration plus attrayante. Il permet de publier sur Internet les visualisations créées, et ainsi d'interroger les données de façon interactive. Vous pouvez librement y partager vos découvertes et vos informations de manière attrayante et interactive.


A découvrir