L'informatique et le service à la personne: des métiers porteurs en 2020 et 2025

72 %
Selon 72% des actifs interrogés, les métiers de l'informatique sont
beaucoup demandés par les employeurs.

Métiers techniques, emplois de manuels et de proximité, des métiers encore peu valorisés, mais pourtant essentiels. Quels sont les métiers porteurs aujourd’hui ? Ceux en 2025 ? Le cabinet de recrutement Michel Page dresse ses pronostics. 

Développeur, chef de Projet, analyste en cybersécurité : des métiers qui ont la côte en 2020

La crise du coronavirus a précipité les modifications du marché du travail. Certains secteurs économiques ont été plus durement touchés que d'autres et ont poussés les salariés à remettre en question leur rôle dans la société. Quant au contraire, l’épidémie aura fait apparaître au grand jour le manque de personnel dans le secteur médical (infirmiers, urgentistes, aides-soignants, ...). 

L’Ifop en partenariat avec le cabinet de conseil en recrutement Michel Page a publié une étude mercredi 8 juillet 2020 sur les grandes tendances du marché du travail et dresse son classement des 5 métiers porteurs actuellement. En tête du classement, on retrouve les métiers de l’informatique (Développeurs, Chefs de Projet MOE/MOA, Analystes en Cybersécurité, Techniciens de Maintenance, Ingénieurs Robotique… ), plébiscités par 72% des actifs comme « beaucoup demandés par les employeurs » devant les métiers de l’ingénierie (59%) en quatrième position. Sur la deuxième marche du podium, on retrouve les métiers des services à la personne (aides à domicile, aides ménagères, aides-soignants), qui connaissent de grandes difficultés de recrutement. Pour compléter le Top 5, on trouve les métiers du numérique, le marketing digital et les métiers du web (65%) comme les Digital Content Manager, les Data Analyst…  qui sont très recherchés par les entreprises.

Les métiers des services à la personne en tête en 2025

Dans 5 ans, les activités de services à la personne sont considérées comme ayant le plus fort potentiel, loin devant les métiers de l’informatique.  Ce retournement s'explique par une accélération du vieillissement de la population mais aussi par « l’attractivité des métiers de proximité et à forte dimension relationnelle, qui traduit souvent la quête de sens de plus en plus marquée des actifs » précise l’étude. Ces derniers seront suivis par le marketing web et digital, l’ingénierie, les métiers techniques industriels ainsi que des transports et logistiques. « Comprendre les problématiques du marché de l’emploi, c’est pouvoir anticiper les principales tendances de recrutement et les besoins de main d’œuvre, qu’ils soient constants ou émergents, pour mieux se positionner » explique la Présidente de PageGroup France, Isabelle Bastide. 

À noter également que malgré une perception faussée, les métiers des RH ou de la finance, restent porteurs, jugés comme demandés par les employeurs par respectivement par 39 et 45% des actifs . « Les professionnels de la comptabilité, du contrôle de gestion, et même des RH restent des profils en forte demande côté employeurs, car essentiels au bon fonctionnement de l’entreprise, surtout en période de crise » précise l’étude. 

L’étude Page Personnel – Michael Page/IFOP a été réalisée en février 2020 sur un panel représentatif de 1824 actifs occupés dont 1004 cadres.


A découvrir