Pokémon Go, une aubaine pour les commerçants

10
Aux Etats-Unis, le jeu a séduit 10 millions de personnes en quelques
jours.

L’application est enfin sortie en France jeudi 21 juillet 2016, après de longs jours d’attente (même si de nombreux fans ont pu se procurer le jeu mobile par des biais divers et variés).

 

Pokémon Go, un attrape-clients 

Pokémon Go, le jeu mobile lancé par Nintendo début juillet aux Etats-Unis, a déjà séduit des millions de joueurs à travers le monde. Les commerçants aussi se réjouissent de l’arrivée en fanfare de ce jeu en France, qui pourrait doper leurs recettes ! 

Le concept de Pokémon Go est simple : les joueurs doivent attraper de petites créatures virtuelles, baptisées Roucool, Pikachu ou Bulbizarre, dans la vraie vie. Comment ? A l’aide de leur smartphone ! Comme l’explique Le Figaro, il s’agit en somme d’un « jeu de pistes virtuel à ciel ouvert ». De nombreux lieux - bureaux, routes, jardins, rivières, salles de bains- sont investis par ces créatures. Et il ne tient qu’aux propriétaires de magasins ou aux restaurateurs d’attirer vers leurs rayons les milliers de joueurs invétérés en quête des créatures les plus rares et les plus puissantes!

But, champion de la réactivité 

Ainsi comme l’explique un article publié sur le site Internet de BFMBusiness, en France, le vendeur de meubles But vient de lancer la première opération marketing autour du jeu phénomène. Le concept: But invite les joueurs à venir chasser les Pokémon dans ses 200 magasins jusqu'au 23 juillet. Avec un bond d'achat de 200 euros à la clé pour les deux premiers chasseurs dans chacun des points de vente. Et même 10 % de remise sur simple présentation de l'application.

Niantic Labs, le développeur du jeu, avait anticipé cela. Bientôt, l’application devrait proposer, comme sur Google Maps, des liens sponsorisés. Le commerçant paye pour apparaître sur la carte des joueurs. Ces derniers se présentent ensuite pour attraper des créatures ou les faire combattre dans des arènes. Si possible, sans déranger les autres clients ! 


A découvrir

Laure De Charette

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.

Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.