La croissance sera moins vigoureuse en 2022 et 2023, alerte la Banque mondiale

3,4 %
Dans les pays en voie de développement, la croissance du PIB par
habitant devrait ralentir pour s'établir à 3,4% en 2022, contre un
rythme estimé à 5,1% en 2021.

La Banque mondiale anticipe une croissance de l’économie mondiale de seulement 4,1% en 2022 et 3,2% en 2023, contre 5,5% en 2021.

Les tensions sur les approvisionnements et le moindre soutien de l’État pèsent sur la reprise économique

Les prévisions ne sont pas bonnes pour la croissance de l’économie mondiale… La reprise marquée observée en 2021 devrait laisser place à un ralentissement. La Banque mondiale estime que l’économie mondiale enregistrera une croissance de 4,1% en 2022, puis de 3,2% en 2023.

Selon les économistes de la Banque mondiale, ce ralentissement sera attribuable au moindre soutien fiscal de l’économie de la part des gouvernements et aux tensions sur les approvisionnements qui persistent dans beaucoup de secteurs.

L’écart entre les pays développés et ceux en voie de développement se creusera encore

L’année 2022 devrait par ailleurs être marquée par un accroissement de l’inégalité (en termes de croissance) entre les pays développés et les pays en voie de développement. Alors même que l’investissement et la productivité devraient revenir à leurs niveaux d’avant le Covid-19 dans les pays développés, ils devraient se maintenir à un niveau bas dans les pays en voie de développement. Dans les pays en voie de développement, la croissance devrait s’établir à 4,6% en moyenne en 2022, contre 6,3% en 2021, anticipe la Banque de France.

L’institution note que la croissance a déjà ralenti dans les pays en voie de développement dans la seconde moitié de 2021. La résurgence du Covid-19 a gravement nui à la productivité, tandis que les tensions sur les approvisionnements ont poussé les prix à la consommation à la hausse.


A découvrir