Le e-commerce poursuit son essor en France

62 euros
Chez les cybermarchands français, le panier moyen est de 62 euros.

Le premier trimestre 2022 a encore été un bon « cru » pour le e-commerce français. Le chiffre d’affaires des cybermarchands a augmenté de 11,8% par rapport au premier trimestre 2021, pour s’établir à 32,5 milliards d’euros.

Tant le chiffre d’affaires global du e-commerce que le panier moyen sont en hausse

C’est une très belle performance : 32,5 milliards d’euros ont été dépensés sur Internet au cours des trois premiers mois de 2022 en France. C’est 3 milliards d’euros de plus par rapport au premier trimestre 2021. Le nombre de transactions s’est élevé à 527 millions, contre 499 millions au 1er trimestre 2021, tandis que le montant moyen d’une transaction progresse pour atteindre 62 euros, ce qui est supérieur au niveau du premier trimestre 2019, nous apprend la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD) dans son dernier bilan trimestriel.

Les ventes de produits reculent certes de 12% par rapport au premier trimestre 2021. Mais cela se comprend quand on se rappelle la fermeture de très nombreux magasins au premier trimestre 2021, couplées à la crainte tout simplement de sortir sans nécessité impérieuse, par peur de contracter le Covid-19. Il est donc plus judicieux de faire la comparaison plutôt avec le premier trimestre 2020. Et là, on voit que les ventes de produits sont effectivement en hausse de 15%.

Les ventes en ligne sont tirées par les ventes de services

Les ventes de services, quant à elles, s’inscrivent en forte hausse : +41% par rapport au premier trimestre 2020. Elles sont tirées par l’accélération des ventes dans les secteurs du transport, du tourisme et des loisirs, qui progressent de 135%. La reprise s’accélère dans le secteur du tourisme, et les ventes dépassent de 18% leur niveau de 2019.

Cette belle performance du e-commerce est le témoignage du passage croissant des ventes des magasins physiques vers Internet, et non pas d’une croissance folle du commerce de détail dans l’absolu. Il faut bien tenir à l’esprit que dans son ensemble, le commerce de détail a progressé de seulement 1,1% au premier trimestre 2022 par rapport au premier trimestre 2021.


A découvrir