SFR opte pour le chômage partiel

1,852 MILLIARD €
Altice France a enregistré un chiffre d'affaires de 1,852 milliard
d'euros en 2019.

Mauvaise nouvelle pour les salariés de SFR : ils se retrouveront au chômage partiel dans le secteur des télécoms. Et ce malgré des résultats financiers très positifs pour l’opérateur au Carré rouge durant l’année 2019.

SFR opte pour le chômage partiel malgré les critiques

Le groupe Altice l’a annoncé : près de 40% de ses effectifs se retrouveront au chômage partiel durant cette période de confinement. Une manière, pour l’opérateur, de faire des économies d’échelle : le chômage partiel entraîne une baisse de revenus à 70% du salaire et, de plus, le gouvernement a annoncé qu’il allait prendre en charge le chômage partiel jusqu’à 4,5 fois le SMIC.

Les syndicats de l’opérateur filiale d’Altice, la holding luxembourgeoise du milliardaire Patrick Drahi, avaient vivement critiqué cette décision. Ils estiment qu’une partie des salariés pourrait télétravailler, solution qui doit être privilégiée selon le gouvernement. Une décision qui risque de mal passer auprès des Français : le groupe Altice a enregistré une hausse de 5% de son chiffre d’affaires, et même 5,9% pour Altice France, à 10,781 milliards d’euros. Le résultat opérationnel d’Altice France augmente, lui, de 21,3% à 1,852 milliard.

Les autres opérateurs renoncent ou persque

Optant pour le principe de « solidarité nationale », les trois autres opérateurs français ont décidé, de leur côté, de ne pas faire appel au plan de soutien lancé par le gouvernement. Orange et Free ont annoncé ne pas opter pour le chômage partiel, et ce même si une partie des équipes, notamment celles des boutiques, ne peuvent plus travailler.

Quant à Bouygues Télécom, l’opérateur y a réfléchi et a finalement décidé de mettre 20% des ses effectifs au chômage partiel tout en compensant "la perte des salaires pour les salariés" mais end emandant en retour aux salariés de prendre une semaine de congés payés pendant le confinement, comme l'y autorise désormais le Code du travail à la suite des ordonnances prises par le gouvernement..


A découvrir