La taxe foncière devrait augmenter sensiblement en 2022

14,2 %
Entre 2010 et 2020, les bases d'imposition de la taxe foncière
(valeurs locatives) ont été majorées de 14,2%.

La publication, le 30 novembre 2021 par l’INSEE, du dernier Indice des prix à la consommation (données préliminaires), ne présage rien de bon pour le montant de votre taxe foncière. Elle devrait connaître une augmentation sensible en 2022.

Taxe foncière : le coefficient devrait augmenter en 2021

Le montant de la taxe foncière devrait augmenter en 2022. Pourquoi ? Il faut savoir que les valeurs locatives sont revalorisées chaque année, compte tenu du coefficient national. Depuis 2018, ce coefficient n’est plus fixé par le parlement mais résulte de l’évolution sur un an de l’Indice des prix à la consommation harmonisé du mois de novembre. Et bien, la publication par l’INSEE, le 30 novembre 2021, des chiffres préliminaires de l’inflation pour le mois de novembre, ne laisse pas de doutes : une hausse sensible du montant de la taxe foncière est inévitable en 2022.

L’inflation ayant été très faible en 2020, en 2021 ce coefficient est à son niveau le plus bas depuis 1981 : 1,002 seulement. Mais, l’Indice des prix à la consommation enregistrant une hausse de 2,8% en novembre 2021, une hausse du coefficient est inévitable. Le montant de la taxe foncière devrait donc augmenter d’au moins 3%.

La hausse des valeurs locatives, une cause clé de la hausse de la taxe foncière

Autre facteur qui provoquerait cette hausse sensible : la hausse des valeurs locatives. En effet, depuis 2018, la valeur locative d’un logement est utilisée comme base pour le calcul de la taxe foncière. Étant lui-même lié à l’indice des prix à la consommation, ce dernier devrait exploser en 2022 sous la pression de l’inflation, mettait en garde l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) dès fin octobre 2021.

La taxe foncière a augmenté rapidement au cours de la dernière décennie. En 5 ans, elle a enregistré une hausse de 11,4%, soit six fois supérieure à celle des loyers (+2%) et trois fois supérieure à l’inflation (+2,7%). Et en 10 ans, elle a bondi de 27,9%, soit trois fois plus que les loyers (+9,7%) ou l’inflation (+8,9%), avait calculé l’UNPI.


A découvrir