Covid-19 : Oxfam plaide pour des vaccins « open source »

225 millions
Pour 2021, les trois plus grandes sociétés pharmaceutiques mondiales
de production de vaccins en termes de valeur marchande
(GlaxoSmithKline, Merck et Sanofi) se sont engagées à produire
seulement 225 millions de doses à elles trois.

Oxfam appelle l’industrie pharmaceutique et les pouvoirs publics à lever les obstacles afin que des vaccins contre le Covid-19 soient produits en masse par autant d'acteurs que possible, notamment dans des pays en développement.

Vaccins Covid-19 : pour Oxfam, les firmes pharmaceutiques freinent exprès

« Les gens s’imaginent sûrement que tous les producteurs de vaccins travaillent d'arrache-pied pour vacciner le monde, mais ce n'est malheureusement pas le cas », sonne l’alerte Robin Guittard, porte-parole d’Oxfam France. En effet, même si de nombreuses sociétés pharmaceutiques ont développé avec succès, les unes indépendamment des autres, des vaccins contre le Covid-19 et que ces vaccins sont autorisés par les autorités nationales de nombreux pays, leur production de masse reste un mirage.

En effet, le développement et un essai clinique achevé avec succès n’est qu’une première étape. Vient ensuite l’étape, non moins cruciale, de la production. Et c’est là que les difficultés commencent : il faut savoir que les firmes pharmaceutiques qui ont élaboré les vaccins sont très sélectives en termes de partenariats qu’elles nouent avec d’autres fabricants pharmaceutiques pour la production de ces vaccins.

Vaccins Covid-19 : les plus gros producteurs mondiaux sont à peine associés

L’élément qui cristallise les tensions est la propriété intellectuelle : d’une part, des géants comme Moderna et Pfizer ne souhaitent pas partager leur technologie avec n’importe qui, d’autre part ils posent vraisemblablement des conditions financières difficilement acceptables pour beaucoup d’acteurs du marché.

Aujourd’hui, les trois plus gros producteurs mondiaux de vaccins restent donc largement à l’écart de l’effort international de production de vaccins Covid-19 – ils n’en prévoient d’en produire en 2021 que pour à peine 1,5% de la population mondiale. « Nous avons pourtant besoin de toutes les entreprises sur terre capables de fabriquer des vaccins sûrs et efficaces contre le Covid-19, et au plus vite », plaide Robin Guittard. Son propos fait d’ailleurs écho à celui de Tedros Adhanom, le directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), selon qui le partage des technologies et la suspension des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins pourraient permettre la vaccination de l’ensemble de la planète et de contrôler la maladie.


A découvrir