Bonus écologique : le gouvernement réduit les aides en 2023

Cette année, le bonus écologique sera moins généreux. L’État veut davantage accompagner les ménages les plus modestes. Certaines catégories de véhicules ne sont désormais plus éligibles au coup de pouce.

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 2 janvier 2023 à 16h45
bonus-ecologique-baisse-2023
5,000 euros Pour une partie des ménages, le montant maximal du bonus écologique diminue à 5,000 euros. ©Pixabay

Un bonus écologique orienté vers les ménages les plus modestes

Les nouveaux contours du bonus écologique sont connus. Comme chaque année, le gouvernement modifie les règles pour bénéficier du coup de pouce lors d’un achat d’un véhicule neuf moins polluant. Désormais, il est possible d’en bénéficier qu’une seule fois sur trois ans. En parallèle, il est moins généreux pour une partie des ménages. Concrètement, il passe de 6.000 à 5.000 euros soit une perte nette de 1.000 euros. Dans le même temps, le bonus accordé aux entreprises baisse. Il passe de 4.000 à 3.000 euros.

En fait, l’État cible davantage les foyers avec les revenus les plus faibles. Ainsi, si votre revenu fiscal de référence est inférieur à 14.089 euros, le montant maximal du bonus écologique peut atteindre 7.000 contre 6.000 euros en 2022. Selon le gouvernement, la moitié des ménages est concernée. Enfin, autre changement important en ce début d’année 2023 : les véhicules hybrides rechargeables ne sont plus éligibles au bonus écologique.

Plus d’aides pour les véhicules les plus chers

En parallèle, le gouvernement ne finance plus une partie des voitures neuves les plus chères. Ainsi, le bonus écologique n’existe plus pour les véhicules dont la valeur dépasse les 47.000 euros. Auparavant, il pouvait atteindre 2.000 pour des voitures comprises entre 47.000 et 60.000 euros. De fait, ce coup de pouce de l’État est désormais quasiment exclusivement réservé aux citadines et aux compactes.

Un revirement de stratégie. Si la baisse du montant de l’aide était dans les cartons pour les véhicules les plus onéreux, personne n’avait vu venir sa suppression définitive. Une manière aussi de marquer fortement le côté social du bonus écologique. L’État l’a répété plusieurs fois : il doit permettre aux ménages les plus défavorisés de participer à la transition écologique. Ces règles sont en vigueur jusqu’au 31 décembre 2023.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Aucun commentaire à «Bonus écologique : le gouvernement réduit les aides en 2023»

Laisser un commentaire

* Champs requis