La Chine sous pression, dans l’attente d’une semaine très chargée

Vincentboy
Par Vincent Boy Modifié le 29 novembre 2022 à 9h22
Chine Resultats Economie Risque Monde
2,3%LA croissance chinoise a été de 2,3% en 2020.

Les indices semblaient reprendre espoir vendredi 21 octobre 2022, après le changement de ton de membres de la Fed en fin de semaine dernière. Bien que les marchés aient apprécié les commentaires de Daly, sur la perspective de voir les hausses de taux ralentir, rien de nouveau par rapport au dernier FOMC de la Fed.

En effet, les membres de la Fed laissaient entendre que les prochaines hausses de taux seraient moins importantes que les précédentes et laissaient la porte ouverte à une hausse de 25 à 50 pdb en décembre. Or, à l’occasion du dernier FOMC, et selon le dernier dot plot publié en septembre, les hausses de taux cumulées d’ici la fin de l’année étaient attendues entre 100 et 125 pdb.

Cela correspondait donc aux derniers commentaires des membres de la Fed et ne devrait pas satisfaire davantage les marchés.

Peu de membres du FOMC feront des interventions cette semaine, mais nous surveillerons Janet Yellen aujourd’hui aux Etats-Unis, avant de nombreux rendez-vous de banques centrales.

Mercredi, la banque centrale du Canada (BoC) devrait augmenter son taux de 75 pdb et continuer d’adopter une politique monétaire restrictive. Jeudi, la BCE sera surveillée de près et les investisseurs attendent une nouvelle hausse de 75 pdb, avant une réduction du rythme de hausse. Ces derniers seront particulièrement attentifs aux remarques concernant la réduction du bilan, qui pourrait démarrer après les hausses de taux, soit en mars prochain.

Vendredi, ce sera au tour de la BoJ au Japon. Elle devrait conserver une politique monétaire accommodante. En revanche, nous surveillerons les commentaires quant aux interventions sur le Forex, après 2 tentatives depuis septembre, qui n’ont pas permis d’endiguer la tendance baissière du Yen.

La Chine sera surveillée de près cette semaine, après le décalage dans la publication de ses statistiques économiques. Les investisseurs ont pu constater un PIB, des exportations et une production industrielle meilleurs que prévus, mais la demande intérieure reste sous pression. Nous regarderons par ailleurs les profits des sociétés industrielles jeudi.

Les indices en Chine ont fortement chuté cette nuit et notamment le Hang Seng à Hong Kong, qui a abandonné plus de 6%. Les investisseurs craignent la poursuite des pressions sur le secteur privé, après le congrès du parti chinois, qui a permis au leader actuel de nommer plusieurs soutiens de poids à des postes stratégiques.

La saison des résultats va s’accélérer durant la semaine, avec notamment 17 composants du CAC 40, qui délivreront leurs résultats, ainsi que de nombreuses sociétés aux Etats-Unis.

Lundi, peu de majeures publieront, mais nous regarderons Philips et Logitech. Mardi, UPS, Coca-Cola ou 3M donneront leurs résultats, avant l’ouverture US, puis Microsoft, Alphabet, Visa et Spotify se donneront à l’exercice après la clôture. Mercredi, nous serons attentifs à Boeing et Kraft Heinz avant 15h30, puis à Meta et Ford après 22h.

Jeudi, les investisseurs découvriront les résultats de Shopify, Mc Donald, Caterpillar et Mastercard avant l’ouverture des marchés américains, avant Apple, Amazon, Intel et T mobile après la séance.

Vendredi, le secteur de l’énergie sera analysé, avec les résultats d’Exxon Mobil, Chevron et Equinor, avant l’ouverture des marchés.

Du côté statistiques, les indices PMI publiés en Europe ce matin, montrent une accélération de la contraction de l’activité de services et manufacturière. Mardi, nous regarderons uniquement la confiance des consommateurs du conference board aux Etats-Unis.

Jeudi, pourrait être une journée volatile, du fait des résultats d’entreprises, mais également en termes de statistiques. Les commandes de biens durables, le PIB du T3, les inscriptions au chômage et un indice PCE, seront publiés aux USA. Le PCE (indices des prix à la consommation des ménages) sera le chiffre le plus surveillé.

Enfin, vendredi, les indices de prix à la consommation (IPC) seront publiés en Allemagne et en France, avant les PCE core aux Etats-Unis dans l’après-midi. Ce dernier pourrait montrer une nouvelle accélération et pourrait conduire à une nouvelle volatilité sur les indices américains.

Vincentboy

Vincent Boy est analyste marchés chez IG France.

Aucun commentaire à «La Chine sous pression, dans l’attente d’une semaine très chargée»

Laisser un commentaire

* Champs requis