Compte professionnel de formation : le gouvernement améliore la sécurité

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 1 novembre 2022 à 11h48
Formation Cpf

Face aux différentes arnaques via le compte professionnel de formation, le gouvernement déploie France Connect+. Le service doit améliorer la sécurité des utilisateurs.

Booster la sécurité du compte professionnel de formation

Le CPF ou compte professionnel de formation est régulièrement la cible de différentes arnaques. Les personnes mal intentionnées l’utilise pour soutirer de l’argent à des salariés. Pour tenter de lutter contre ce phénomène, le gouvernement souhaite améliorer la sécurité en déployant France Connect+. Ce système est une évolution de celui déjà existant. Il inclut une identification à double facteur donc améliorant, de fait, la sécurité.

Pour l’utiliser, vous devez absolument créer votre identité numérique La Poste. En vous identifiant, vous avez accès à des centaines de services en ligne. Pour faciliter la démarche, le gouvernement promet une connexion simple, rapide et efficace. Après, l’utilisateur bénéficie d’une protection renforcée contre les risques d’usurpation. À chaque connexion à votre CPF, vous recevez une alerte avec la possibilité de la bloquer.

Le gouvernement veut lutter contre la fraude

France Connect+ offre aux utilisateurs une meilleure sécurité pour protéger vos données personnelles. Par conséquent, les arnaqueurs auront plus de mal à avoir accès à des bulletins de santé, ouvrir un compte bancaire ou encore souscrire une formation que sur la première version. Les achats de cursus sur le CPF seront donc plus sécurisés.

L’enjeu est important pour l’État. Des personnes malintentionnées détournent l'idée initiale du dispositif pour escroquer des salariés. Le montant de la fraude au compte professionnel de formation est évalué à 43 millions d’euros sur l’année 2021. Chiffre fourni par le Tracfin, un service des renseignements français chargé de la lutte contre les circuits financiers occultes. Ce dispositif va en complément de la loi pour interdire le démarchage pour des formations du CPF ainsi qu’une surveillance renforcée des fraudes.

Laisser un commentaire

* Champs requis