Énergie : Enedis fait le bilan des ballons coupés et des horaires décalés

Enedis, groupe fournisseur d’énergie, a donné mercredi 16 novembre 2022 un premier bilan des expérimentations de coupures de ballons d’eau chaude entre 12h et 14h. Des résultats encourageants et pas de réclamations de particuliers, de quoi être optimiste pour les éventuelles coupures de l’hiver.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Modifié le 6 décembre 2022 à 13h25
energie enedis eau chaude
3 MILLIONS €L'économie d'énergie annoncée par Enedis représente à la vente un total de 3 millions d'euros

L’énergie économisée assure du bien-fondé de l’expérimentation

Interrogé mercredi 16 novembre 2022 sur France Bleu, Thierry Sudret, responsable de l’exploitation et du système du groupe Enedis, fournisseur d’énergie, a livré un premier bilan de l’expérimentation des coupures de ballons d’eau chaude. Et les résultats semblent positifs. En décalant l’heure de réchauffement des ballons d’eau chaude sur la période de 22h à 8h et en empêchant le ballon de chauffer entre 12h et 14h, l’économie a été de 2,4 gigawatts.

Cette économie représente la consommation de 2,4 millions de français, soit plus que la population de la ville de Paris. C’est une économie d’énergie qui semble pouvoir faire la différence face aux difficultés à venir de l’hiver en début d’année 2023. Elle pourrait même éviter d’éventuelles coupures. Les mesures mises en place devraient durer jusqu’au 15 avril, pour une durée de 6 mois.

Une expérience concluante et peu contraignante

Face aux résultats de l’expérimentation, le responsable exploitation d’Enedis salue l’efficacité de la mesure. Il rappelle que le « dispositif est quasiment indolore pour les particuliers et les artisans » et que cette mesure « n'aura pas d'impact sur la facture des clients concernés, le tarif heure creuse étant maintenu ». Il est nécessaire de rappeler que les coupures de réchauffement de ballons d’eau chaude n’ont été effectuées que pour les clients détenteurs d’un contrat heure pleine heure creuse qui sont donc consentants à la mise en place de ces coupures programmées.

Par ailleurs, Thierry Sudret confirme n’avoir reçu aucune réclamation pendant la durée de la phase de test, ni des particuliers, ni des artisans ayant souscrit au contrat en question. Une simple organisation en conséquence suffit à pallier au désagrément causé. D’autant qu’il existe toujours une possibilité de forcer la marche du ballon si celui-ci est vide au cours de la journée.

Aucun commentaire à «Énergie : Enedis fait le bilan des ballons coupés et des horaires décalés»

Laisser un commentaire

* Champs requis