Grève illimitée : CGT et FO s’emparent des remontées mécaniques

Force Ouvrière et la CGT ont déposé un préavis de grève illimitée à partir du 31 janvier 2023. Une grève qui impactera les stations de skis et les remontées mécaniques, menaçant ainsi les vacances d’hiver de la zone A

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Publié le 24 janvier 2023 à 12h29
Remontées Mécaniques Grève Illimitée Réforme Des Retraites Cgt Fo
50 %Si le mouvement de grève illimitée venait à continuer, alors de nombreuses stations pourraient ne tourner qu'à mi régime, avec une remontée mécanique sur deux en fonctionnement.

Préavis de grève illimitée déposé par la CGT et FO

L’opposition à la réforme des retraites continue malgré le manque de considération que lui apporte le gouvernement. Force ouvrière et la CGT appellent conjointement à une mobilisation qui commencerait le 31 janvier. Un préavis de grève illimitée a donc été déposé dans ce sens, une menace pour le secteur des stations de montagne à l’approche des vacances d’hiver. Le but de cette nouvelle mobilisation : être mieux entendu par le gouvernement !

« On a décidé d'appeler à la grève pendant les vacances de février, car les revendications seront mieux entendues lors de cette période ». Telle est la justification d'Éric Becker, secrétaire général des remontées mécaniques à Force ouvrière. FO et la CGT ont obtenu 100% des voix aux dernières élections syndicales dans ce secteur d’activité.

Le préavis de grève indique donc un fonctionnement au ralenti des stations de ski. Une remontée mécanique sur deux sera maintenue en marche. Les délais légaux de mobilisation seront tout de même respectés. Afin de « permettre aux saisonniers de participer à la prochaine journée de mobilisation ».

Une mobilisation qui aurait des conséquences sur les stations de ski et les remontées mécaniques

La réforme des retraites est au centre des revendications, avec le maintien du système de retraite actuel. Force ouvrière y ajoute le « retour aux mesures de la convention chômage 2017 » ainsi que le « rallongement de la durée des contrats ». Il s’agit aussi de dénoncer la situation des saisonniers, notamment par rapport aux régimes de cotisation.

Les vacances d’hiver se présentent mal. Alors même que la zone A (Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Nouvelle-Aquitaine) s’apprête à partir en vacances, que ce soit par le blocage des transports, particulièrement de la SNCF, ou par la grève des remontées mécaniques, les congés ne s’annoncent pas de tout repos. La CGT envisagerait même, selon RMC, de mener des actions fortes lors de la Coupe du monde de ski prévue aux stations de Courchevel et Méribel entre le 16 et le 20 mars 2023.

Aucun commentaire à «Grève illimitée : CGT et FO s’emparent des remontées mécaniques»

Laisser un commentaire

* Champs requis