Impact écologique : moins d’avion, plus de train, tous responsables

Faire attention à son bilan carbone et à l’impact écologique de ses déplacements semble être l’intention des Français pour 2023.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Benoit Vrignaud Publié le 25 novembre 2022 à 15h14
impact écologique avion responsable
60 %Les voyageurs sondés par VoyagePirates.fr livrent leur intention de faire attention à l'impact écologique de leurs voyages pour 60% d'entre eux.

Voyager responsable et prendre en compte l’impact écologique, une préoccupation grandissante

Un sondage du site VoyagesPirates.fr révèle l’intention des Européens : ils soigneront en 2023 le bilan carbone et l’impact écologique de leurs voyages. Bonne volonté pour le début d’année ou réelle prise de conscience, c’est aussi ce que détermine le sondage. Le site au moyen de son enquête recueille les réponses de 6.700 utilisateurs de sa plateforme, aussi bien au Royaume Uni, en France en Allemagne ou en Italie.

Il est ainsi dévoilé que 42% des particuliers interrogés ont fait attention à l’aspect écologique de leurs voyages en 2022. Et 2023 sera l’année du voyage écologique puisque 60% des sondés vont prendre en compte ce paramètre au moyen de choisir, réserver ou payer leur déplacement. 15% des Français sont même prêts à payer plus cher un éventuel billet d’avion si celui-ci comporte une empreinte carbone plus raisonnable qu’un billet moins cher mais plus polluant.

Plus de train, moins d’avion voire compenser ailleurs

L’organisation du temps de voyage rentre aussi en compte dans les intentions de voyage écologique. Ainsi 53% des sondés révèlent être restés plus longtemps sur place afin de limiter l’impact écologique de leurs déplacements de vacances. Le train gagne des parts sur l’avion au moment de choisir le mode de transport. 27% des voyageurs l’ont privilégié. Mais la difficulté du transport en train est encore un frein pour beaucoup. Aussi 78% des sondés prendrait plus encore le train si plus de trajets directs, sans changements, étaient proposés.

Parmi les 58% qui déclarent n’avoir pas donné à leur voyages une attention quant à l’écologie, 37% estiment qu’il ne s’agit pas encore d’une priorité, 34% disent manquer d’information au moment de la préparation pour vraiment inclure la dimension écologique dans leurs paramètres de choix et 29% trouvent les alternatives éco-responsables encore trop chères pour être envisagées dans leur budget. Cependant, l’écologie étant un état d’esprit, les voyageurs attestent renforcer leur bilan carbone d’une autre manière pour compenser l’émission due à un voyage. Ils ont pour cela recourt à par exemple pour 65% d’entre eux à un soutien plus actif des commerces locaux.

Laisser un commentaire

* Champs requis