MaPrimeRénov’ : les plafonds augmenteront en février 2023

Le gouvernement annonce un rehaussement des plafonds du dispositif MaPrimeRénov’. Une mesure décidée pour aider davantage les foyers modestes à entreprendre des travaux de rénovation énergétique mais aussi de faire face à l’augmentation du prix des matériaux.

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 23 décembre 2022 à 11h18
maprimerenov’-plafonds-hausse-fevrier-2023
35.000 eurosAu 1er février, le plafond maximal de MaPrimeRénov’ sera rehaussé à 35.000 euros pour les particuliers. ©Pixabay

MaPrimeRénov’ plus généreuse dès le 1er février 2023

Le gouvernement poursuit sa lutte contre les passoires thermiques. Pour inciter les Français à rénover leur logement gourmand en énergie, le dispositif MaPrimeRénov’ sera plus généreux à partir du 1er février 2023. Annonce le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu dans un communiqué. Concrètement, à partir de cette date, les plafonds seront relevés. Objectif : accompagner davantage les ménages les plus modestes à entreprendre une rénovation énergétique. En parallèle, il s’agit de compenser l’augmentation du coût des matériaux.

Ainsi, le dispositif MaPrimeRénov’ sérénité qui concerne les travaux permettant un gain énergétique d'au moins 35%, les plafonds augmenteront de 30.000 à 35.000 euros. Par ailleurs, en ce qui concerne les parties communes des copropriétés, même chose. Le coup de pouce de l’État sera en hausse dès le 1er février 2023. Le montant maximal de l’aide va passer de 15.000 à 25.000 euros.

Un budget de 2,5 milliards d'euros pour 2023

Depuis son lancement, MaPrimeRénov’ doit permettre à la France de se débarrasser rapidement des passoires thermiques. En complément, le gouvernement durcit les conditions pour louer les logements les plus gourmands en énergie. Ainsi, les propriétaires devront rénover leurs biens. Pour l’année 2023, le budget de ce dispositif est en hausse. En effet, 2,5 milliards d’euros ont été fléchés directement vers MaPrimeRénov’ pour 2023.

Selon le rapport de France Stratégie, le dispositif répond aux attentes. Les ménages les plus modestes restent les premiers bénéficiaires, c’est l’objectif recherché. Par exemple, en 2021, 64% des demandes validées émanaient de foyers précaires. En revanche, attention ! Autre changement : dès le 1er janvier 2023, MaPrimeRénov’ ne permettra plus d’acheter des chaudières à gaz. Même celle à haute performance énergétique. Le gouvernement entend limiter ces installations dépendantes d’une énergie fossile.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Aucun commentaire à «MaPrimeRénov’ : les plafonds augmenteront en février 2023»

Laisser un commentaire

* Champs requis