IA : des implants dans le cerveau, c’est pour bientôt avec Elon Musk

La start-up Neuralink d’Elon Musk obtient le feu vert pour expérimenter ses implants cérébraux sur des humains. Un grand pas pour le monde technologique.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Cédric Bonnefoy Modifié le 26 mai 2023 à 13h27
neuralink-debut-test-cliniques
300 personnesNeuralink compte actuellement 300 personnes mais cherche à recruter davantage pour mener à bien son projet. ©Pixabay

Neuralink : une avancée technologique audacieuse

Neuralink, l'entreprise d'Elon Musk, s'apprête à faire basculer notre réalité dans la science-fiction. Elle vient de recevoir le feu vert pour tester ses implants cérébraux sur des humains. La nouvelle a été annoncée via Twitter. Toutefois, la start-up californienne précise que le recrutement pour ces essais cliniques n'est pas encore en cours. Dans l'idée, ils sont conçus pour établir un lien direct entre l'esprit humain et les ordinateurs. En effet, ces implants promettent de révolutionner la communication et l'interaction avec les machines.

En guise de première étape, Neuralink ambitionne d'aider les personnes souffrant de paralysie ou de maladies neurologiques à l'aide de ces appareils connectés. L'objectif à long terme ? Faire de ces implants un produit sûr, fiable et accessible, comme une option de chirurgie élective pour toute personne désirant améliorer leurs capacités cérébrales grâce à la puissance informatique.

Symbiose avec l'IA : le futur selon Elon Musk

Pour Elon Musk, fervent partisan de la fusion entre humain et intelligence artificielle, l'humanité doit viser une "symbiose avec l'IA". Visionnaire et connu pour ses prédictions audacieuses, le magnat de la tech avait précédemment estimé en 2019 que Neuralink pourrait commencer ses tests sur des individus en 2020. Finalement, avec la crise sanitaire, les essais se déroulent à partir de 2023.

Bien que retardés, ces tests sont aujourd'hui une réalité. Jusqu'à présent, les prototypes d'implants, de la taille d'une pièce de monnaie, sont testés avec succès sur des animaux. Certains singes ont même démontré une aptitude à jouer à des jeux vidéo ou même à interagir avec un écran simplement en suivant le mouvement d'un curseur avec leurs yeux.  Ainsi, cette dernière permettrait d'interagir directement avec la technologie sans recourir à des interfaces physiques. Un futur digne des films de science-fiction que Musk s'efforce de rendre réalité.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Cédric Bonnefoy est journaliste en local à la radio. À côté, il collabore depuis 2022 avec Économie Matin.

Suivez-nous sur Google News Economie Matin - Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités.

Aucun commentaire à «IA : des implants dans le cerveau, c’est pour bientôt avec Elon Musk»

Laisser un commentaire

* Champs requis