Le Livret A a collecté 1,6 milliard d’euros en janvier dernier

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 24 février 2014 à 9h25

Le maintient du taux du produit d'épargne préféré des Français, à 1,25 %, par le gouvernement, était très certainement une bonne idée au vu des résultats que le Livret A affiche ce lundi.

Les Français semblent résolument tournés vers l'épargne règlementée.

95 % des Français possèdent un Livret A

La collecte du Livret A, produit d'épargne privilégié des Français qui sont 95 % à en posséder un, et celle du Livret de développement durable (LDD), ont considérablement augmenté sur le mois de janvier dernier. Ce qui dénote une certaine réussite dans le maintien du taux directeur du Livret A par le gouvernement à la mi-janvier, contre l'avis de la Banque de France.

Le gouvernement veut maintenir à niveau l'épargne des Français

L'équipe de Jean-Marc Ayrault a semble-t-il voulu donner un signal fort de maintien de l'épargne des Français, en s'opposant une fois encore au calcul automatique du taux du Livret A, basé sur le calcul de l'inflation. Pourtant, ce taux reste faible, à 1,25 %, mais ne semble pas décourager les épargnants. Il est clair, pourtant, que ce moyen d'épargne reste rémunérateur, à une époque où les prix n'ont augmenté que de 0,7 %.

Livret A et LDD ont récolté 2,19 milliards d'euros en janvier

La bonne santé du Livret A et du LDD devraient permettre à la caisse des fonds d'épargne de la Caisse des Dépôts de renflouer ses caisses, après un automne maussade. Ces fonds sont de plus principalement utilisés pour financer le logement social, un dossier sur lequel le gouvernement est également en pointe.

Dans les faits, l'argent collecté sur les Livrets A et les LDD représente la somme de 2,19 milliards d'euros sur le mois de janvier, contre 730 millions d'euros en décembre 2013. Le Livret A a respectivement drainé 1,6 milliard d'euros contre 519 millions pour le moins populaire Livret de développement durable.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis