Les Français ont placé 11 milliards d’euros sur l’assurance-vie en 2013

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 31 janvier 2014 à 10h41

Les contrats en euros des assurances-vie retrouvent des couleurs. Après une année 2012 plus que maussade, les Français ont placé pas moins de 11 milliards d'euros sur ce support à long terme, dont le taux (des contrats en euros) dépasse aujourd'hui largement celui du livret A, fixé à 1,75 %.

Avec un rendement moyen fixé autour de 2,8 % et la période d'instabilité économique que connaît le pays, il n'est guère étonnant d'observer ce regain de succès des contrats d'assurance-vie.

11 milliards d'euros placés sur les assurances-vie en 2013

Certes, ces plans d'épargne à long terme ne dépassent pas encore le livret A (le plus populaire en France avec pas moins de 60 millions de comptes) et le livret de développement durable (LDD). Ces deux placement ont récupéré 19 milliards d'euros (dont 12,14 milliards pour le seul livret A) l'an dernier contre 11 milliards pour les assurances-vie.

Les Français ont retiré de leur contrat d'assurance-vie 1,6 milliard d'euros en décembre dernier

La Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) s'est félicitée d'un tel constat mais rappelle que l'on est encore bien loin des années fastes de 2009 et 2010, où avaient été récoltés pas moins de 50 milliards d'euros à chacune de ces années. Le résultat est également à nuancer car en décembre, les épargnants ont retiré 1,6 milliard d'euros de leurs contrats.

Le chiffre d'affaires du secteur des assurances en hausse de 4 % l'an dernier

Les assurances-vie étant divisées en deux parties, un contrat en euros et un autre en unité de compte, soumis aux fluctuations boursières, ces derniers n'ont en revanche pas décollé l'an dernier. Leurs versement sont stables depuis cinq ans. Plus globalement, le secteur des assurances a engistré l'an dernier un chiffre d'affaires en hausse de 4 % à 189,5 milliards d'euros.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis