Barcelone : une amende de 600 000 euros à Airbnb

Par Olivier Sancerre Modifié le 26 novembre 2016 à 20h25
Barcelone Aibnb Amende 1
15881Barcelone compte 15 881 appartements touristiques.

La mairie de Barcelone a décidé de frapper fort contre Airbnb et plus largement, contre les plateformes de location d’appartements entre particuliers si prisées des touristes. La ville entend enrayer le succès de ces sites d’hébergement.

Barcelone, au terme d’une procédure qui a duré plusieurs mois, inflige une amende de 600 000 euros à Airbnb et un concurrent, HomeAway. Ces sites sont accusés d’avoir loué des appartements sans autorisation. « Il n'est pas admissible que des milliers d'appartements soient exploités sans licence et de manière illégale sans payer d'impôts et en causant un préjudice au voisinage », a déclaré à une radio locale la maire de la ville, Ada Colau.

Barcelone en guerre contre les sites d’hébergement

Ces amendes ne sont pas une première. Les deux mêmes plateformes avaient déjà dû s’acquitter de 30 000 euros : elles avaient fait de la publicité pour des appartements qui n’étaient pas censés héberger des touristes. Airbnb a cependant décidé de se battre contre la mairie, en faisant appel de la sanction de 600 000 euros.

Les habitants quittent les centre-ville

À Barcelone, on compte près de 16 000 appartements « touristiques ». Comme dans de nombreuses autres villes où Airbnb et d’autres opèrent, on observe le départ des habitants hors des centre-ville, avec des loyers qui flambent : les propriétaires préfèrent en effet louer à prix fort leurs logements à des touristes, plutôt qu’aux résidents à des loyers moins élevés.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis