Cadres : tout va bien sur le front de l’emploi

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 7 juillet 2017 à 7h09
Recrutemetn Cadres Apec Etude France Emploi Croissance
5%Le recrutement de cadres devrait augmenter de 5 % par an entre 2017 et 2019.

La nouvelle étude de l’Apec, l’Association pour l’emploi des cadres, sur le marché du travail des cadres a été publiée vendredi 7 juillet 2017. Elle dévoile que le marché du travail pour cette catégorie socio-professionnelle va plus que bien et que la situation devrait se prolonger durant 2018 et 2019.

Vers trois années d’embauches pour les cadres

La situation est plus que rose pour les cadres selon l’Apec : en 2017 le nombre de recrutements devrait atteindre des sommets porté par la reprise économique. Entre 2017 et 2019 le nombre d’embauches devrait augmenter de 5 % si la croissance est réellement de retour : les estimations de l’Apec partent sur la base d’une croissance assez optimiste qui atteindrait 1,9 % en 2018.

Si tel est le cas, c’est simple : en 2017 215 000 cadres devraient être embauchés et ça ne fera qu’augmenter. 225 500 en 2018 (+10 000) et 237 000 en 2019. L’Apec prévoir même un scénario où la croissance serait de 2,1 % en 2019 ce qui porterait à 244 600 le nombre d’embauches dans la catégorie.

Les entreprises sont prêtes à embaucher

Les cadres ne se portent déjà pas mal puisque seuls 3,5 % d’entre eux sont au chômage, un taux proche du Pôle Emploi qui ne peut être qu’envié par les autres catégories socio-professionnelles. Mais il semblerait que les entreprises en aient de plus en plus besoin.

80 % des entreprises, selon l’étude de l’Apec, sont ouvertes au recrutement de cadres ayant un peu d’expérience et, surtout, des cadres avec une expérience de plus de 5 ans. Mais attention : au-delà de 20 ans d’expérience le profil devient moins intéressant.

Mais le recrutement est rude : 20 % des offres d’emploi pour les cadres n’ont pas trouvé preneur au bout de 3 mois selon les données de l’Apec de 2016.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis