Tremblez, enfin, grelotez ! Cet hiver… il va falloir se chauffer au bois !

Par Charles Sannat Publié le 16 novembre 2016 à 10h05
Chauffage Bois France Electricite Penurie Ecologie Marche
75%75 % des Français ont déclaré avoir froid chez eux au moins sporadiquement.

Bon, comme vous le savez, en France, c’est le « prôgrèès », et puis en France on a des infrastructures géniales, et puis en France on est les meilleurs, les plus beaux et les plus forts. Si vous dites l’inverse, vous connaissez la punition ! Vous êtes un raciste, un fasciste, un décliniste et vous faites le lit du populisme… Beurk cracraboue !

Nonobstant, cet état de fait indépassable de notre indécrottable suffisance collective qui consiste à répéter comme des mantras rassurants des mensonges patents, la réalité, elle, est un poil différente et vous risquez d’en trembler… ou plutôt d’en grelotter cet hiver si cette saison froide devait s’avérer un peu plus rigoureuse que d’habitude et entraîner une pénurie d’électricité.

Vous le savez aussi, le nucléaire c’est génial, merveilleux et fabuleux ! Sauf qu’en plus d’être très dangereux, de coûter une fortune à réparer ou à démanteler, le nucléaire, dont nous n’avons jamais payé le véritable prix, il faut aussi l’entretenir pour éviter qu’il ne nous explose intempestivement à la figure – ce qui, vous en conviendrez, n’est jamais très agréable.

Du coup, au gouvernement, du côté des mamamouchis, on tremble de peur à l’idée que la France grelotte, et si la France grelotte, ce sera évidemment la faute de l’ectoplasme élyséen aussi collant décidemment que le sparadrap du Capitaine Haddock.

D’où l’idée géniale de proposer et de dire aux Français : « Chauffez-vous au bois !! » Hahahahaha, c’est Trump qui rigole des leçons que nous lui donnons doctement sur son histoire de mines de charbon et de réchauffement climatique, parce qu’en attendant, se chauffer au bois c’est quand même nettement moins bon en terme de bilan carbone que de se chauffer au nucléaire qui est l’énergie la plus propre tant que vous n’avez pas à gérer une bonne explosion ou vos fesses assises sur un tas de déchets radioactifs pour des millénaires enterrés au fond de votre jardin.

Le chauffage au bois et si toi pas de cheminée, toi te cailler beaucoup !

Après l’alerte émise par le gestionnaire du réseau de transport de courant RTE la semaine dernière, le SER (Syndicat des énergies renouvelables) met en avant les avantages du chauffage au bois comme solution de complément ou de remplacement du chauffage électrique, largement développé en France. Quelque « 3,5 millions de ménages chauffés à l’électricité sont équipés d’un appareil de chauffage au bois », tout comme 4 millions de ménages chauffés avec une énergie fossile (fioul ou gaz), rappelle le SER dans un communiqué.

Si en général, le bois utilisé dans les cheminées, les poêles et des chaudières est « une énergie complémentaire », il permet de produire en moyenne 5 000 kilowattheures par an et de réduire la pointe de puissance électrique « de 5 à 10 GW » en période de grand froid. Cela représente entre 5 et 10 réacteurs nucléaires, alors que RTE a estimé que l’équivalent de 9 réacteurs nucléaires seront indisponibles en moyenne sur l’hiver.

Une solution écologique ?

« Au-delà de cet hiver, « le développement du chauffage domestique au bois (renouvellement d’appareils anciens et primo acquisition) est stratégique pour garantir la sécurité d’approvisionnement », plaide le SER. Actuellement, 50 millions de stères de bois bûches et un million de tonnes de granulés sont consommées en France et 379 700 appareils de chauffage au bois ont été vendus l’an dernier, faisant de la France le premier marché européen.

Reste la question écologique. Le SER ne promeut pas les cheminées à foyer ouvert, dont les fumées sont chargées de particules fines polluantes et toxiques. Il met en avant les modèles à foyer fermé ou à insert. Un label, baptisé Flamme Verte, a été créé en 2000 pour différencier les produits aux meilleures performances énergétiques. Et en 2022, une directive européenne imposera des performances strictes. Le SER voudrait notamment qu’une prime à la casse pour les vieux appareils soit mise en place pour permettre la diffusion de nouveaux équipements plus performants. »

Bon, l’écologie a toujours bon dos lorsqu’il s’agit de favoriser une industrie et de faire dépenser de l’argent aux gens, ce qui est devenu la seule utilité et le seul objectif de presque toutes les nouvelles normes passées avec l’aide de gentils lobbyistes aux carnets de chèques généreux.

Reste que, au 8 novembre, la France comptait vraiment 19 réacteurs nucléaires à l’arrêt, ce qui fait un sacré trou dans notre raquette de production et la situation est évidemment tendue.

D’ici-là, espérons que vous n’aurez pas à regretter votre absence de cheminée, que le foyer soit ouvert ou fermé, tout en sachant que j’ai une pensée toute émue pour celles et ceux qui, en ville, n’ont que la fée électricité pour assurer leur survie quotidienne, de l’ascenseur, au chauffage en passant par les plaques de cuisson…

Ma femme me regarde d’un air disant « mais c’est exactement notre cas que tu décris-là »… Eh oui ma chérie, c’était juste pour te dire de préparer les affaires de camping, on a bien un peu de gaz dans le réchaud pour une boîte de raviolis, des piles dans la torche… et des duvets. Et les affaires de ski chérie, elles sont où ? Aïe, mon pull en laine a sacrément rétréci dis-donc !! Non ? Quoi non ? C’est moi qui ai grossi ? T’es désagréable aujourd’hui… Tiens, mange des raviolis froids…

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Aucun commentaire à «Tremblez, enfin, grelotez ! Cet hiver… il va falloir se chauffer au bois !»

Laisser un commentaire

* Champs requis