Chômage : 1 % de demandeurs d’emploi en plus sur un an

Par Anton Kunin Modifié le 26 juin 2017 à 18h55
Cdi Emploi Contrat Mission Cdd Reforme Code Travail Macron
12,8 %Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie C a augmenté de 12,8 % sur un an.

En mai 2017, la France comptait 2 679 900 demandeurs d’emploi en catégories A, B et C. Ce chiffre est en baisse de 0,6 % sur un mois mais en hausse de 1 % sur un an.

26 600 demandeurs d’emplois en plus sur un an en catégories A, B et C

Bonne nouvelle pour le gouvernement dans l’immédiat : le nombre de demandeurs d’emploi baisse. Mauvaise nouvelle à plus long terme : il augmente de 1 % sur un an. Ces évolutions sont celles de l’ensemble des catégories A, B et C, à savoir les personnes n’exerçant aucune activité et celles exerçant une activité partielle. Si, pour « prendre la température » du taux de chômage, les gouvernements successifs privilégient toujours la catégorie A (les personnes n’exerçant aucune activité), l’évolution sur l’ensemble de ces trois catégories donne une image plus fidèle de l’état des choses. Et en incluant dans le périmètre les stagiaires, les apprentis et les bénéficiaires de contrats aidés (catégories D et E), le nombe d'inscrits à Pôle emploi progresse même de 2,1 % sur un an.

La baisse du nombre de chômeurs en catégorie A, l’arbre qui cache la forêt

La preuve : le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a connu une nouvelle baisse en mai 2017, diminuant de 1,9 % sur un mois. Sur un an, les rangs des demandeurs d’emploi en catégorie A se sont rétrécis de 2,8 %. En revanche, la catégorie B (personnes en activité partielle de moins de 78 heures par mois) a accueilli 1 400 personnes supplémentaires par rapport à mai 2016, soit une hausse de 0,2 %. Plus inquiétant encore, la catégorie C (personnes en activité partielle de plus de 78 heures par mois) a accueilli 159 800 personnes supplémentaires sur un an : son effectif est passé de 1 241 400 personnes en mai 2016 à 1 401 200 personnes en mai 2017, soit une augmentation de 12,8 %.

Cette évolution est révélatrice du véritable « état de santé » du marché du travail aujourd’hui en France : si certains parviennent à reprendre un travail à temps complet, d’autres continuent toujours d’aller travailler, mais pour moins d’heures et donc moins d’argent à la fin du mois.

Aucun commentaire à «Chômage : 1 % de demandeurs d’emploi en plus sur un an»

Laisser un commentaire

* Champs requis