Santé publique : Marisol Touraine étend la CMU-C aux étudiants isolés

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 3 juin 2014 à 14h12

Les étudiants en situation de précarité vont désormais pouvoir bénéficier de la couverture maladie universelle, la CMU-C. Une mesure dont devraient bénéficier 2 600 étudiants, d’après le ministère de la Santé.

"Du progrès et du concret". Voici ce que tweetait sobrement Marisol Touraine, la ministre de la Santé, à l’annonce de cette mesure.

La CMU-C élargie aux étudiants en situation de précarité

L’arrêté du ministère des Affaires sociales et de la Santé élargissant les bénéficiaires de la CMU-C aux étudiants en situation de précarité vient d’être publié mardi 3 juin au Journal officiel. Désormais, ces étudiants isolés pourront bénéficier de cette couverture maladie universelle complémentaire.

Les étudiants isolés pourront désormais recevoir des soins gratuitement

Cette prestation sociale, qui permet aux personnes aux revenus faibles de recevoir des soins gratuits était jusqu’alors attribuée aux jeunes de 25 ans rattachés au foyer fiscal de leurs parents. Marisol Touraine voulait l’étendre aux étudiants isolés, ou en rupture familiale, et ce quelle que soit la situation financière de leurs parents. C’est chose faite.

La CMU-C devrait bénéficier à 2 600 étudiants

La ministre s’est d’ailleurs félicitée d’une telle mesure, votée dans le cadre du budget 2014 de la Sécurité sociale. "Améliorer la santé des jeunes et favoriser l’accès à la prévention et aux soins constituent une des 13 priorités du gouvernement pour la jeunesse" a précisé Marisol Touraine. La Fédération des associations générales étudiantes s’est également réjouie d’une telle mesure, assurant qu’il y avait une vraie demande de la part des étudiants. Ou du moins des 2 600 qui devraient en bénéficier.

Lire également :

Le coût de l’aide médicale d’Etat explose de 25 % en 2013

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis