Cigarette électronique : essayer c’est l’adopter

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Modifié le 17 janvier 2014 à 17h55

Ceux qui n'ont pas essayé la cigarette électronique mais fument et on du mal à arrêter devraient faire confiance à ceux qui ont franchi le pas et dont le témoignage a de l'importance. Ils peuvent être d'excellent conseil !

Premier conseil : inutile d'imaginer pouvoir mixer cigarette, et cigarette électronique. Quand on bascule, c'est pour ne pas revenir en arrière, sinon, l'opération est quasiment à coup sûr vouée à l'échec. Cela commence par.. ne plus avoir un paquet de cigarettes chez soi ou sur soi, "au cas où".

Deuxième conseil : il existe des tas de "parfums" de cigarettes électroniques se rapprochant de la marque de tabac que vous consommez. Mais surtout, même si vous n'êtes pas un gros fumeur, ne passez pas tout de suite aux parfums sans nicotine ! C'est le meilleur moyen pour replonger en quelques jours, maximum trois semaines. Si vous fumez beaucoup, choisissez parmi les parfums nicotinés à 12 grammes, si vous fumez 5 à 10 cigarettes par jour sans pouvoir vous arrêter de votre propre initiative durablement, essayez les parfums à 6 grammes.

Troisième conseil : Les études, les unes après les autres, attestent des immenses bénéfices en terme de santé, de la cigarette éléctronique, par rapport au tabac traditionnel. La revue Science et Vie écrivait encore récemment que l'on estimait la cigarette électronique 100 fois moins nocive que la cigarette classique. Reste une inconnue : l'effet sur la durée de l'utilisation de la glycérine et du propylèneglycol qui servent de support aux arômes des cigarettes électroniques. Sans aucun rapport toutefois en terme de dangerosité comparés aux 1200 substances chimiques nocives contenues dans une cigarette classique...

Laisser un commentaire

* Champs requis