COP21 : Greenpeace adresse une lettre au Président pour « contrer l’influence des pollueurs »

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par RSE Magazine Publié le 19 novembre 2015 à 13h28
Shutterstock 316871090
100 MILLIARDS $Lors de la COP21 les gouvernements devraient débloquer une enveloppe de 100 milliards de dollars pour les pays du Sud.

A l’approche de la Conférence environnementale de Paris (COP21), l’Organisation Non Gouvernementale Greenpeace a adressé une lettre ouverte à François Hollande, le Président de la République, « afin qu'il s'oppose à cette opération d'influence qui oblitère les chances d'obtenir un accord responsable à Paris. »

Greenpeace a adressé une lettre ouverte à François Hollande, à quelques jours de la Conférence environnementale de Paris (COP21), « afin qu'il s'oppose à cette opération d'influence qui oblitère les chances d'obtenir un accord responsable à Paris. »

Un communiqué de Greenpeace présente ses souhaits, face à ce qu’elle dénonce comme « les tentatives d'influence des pollueurs industriels, qui essaient de s'introduire dans l'« Agenda de l'action Lima-Paris ».

« Nous sommes très inquiets »

Greenpeace rappelle d’abord que le Plan d’Action Lima-Paris (LPPA) « doit avoir pour ambition d'accompagner, de refléter et d'amplifier concrètement les solutions existantes et d'avenir, pour la transition énergétique et écologique mondiale et pour un monde plus résilient. »

Lire la suite sur RSE Magazine

Laisser un commentaire

* Champs requis