Covid-19 : les jeunes, les femmes et les minorités ethniques davantage impactés financièrement

Par Anton Kunin Modifié le 14 septembre 2020 à 14h06
Impact Economique Covid19 Etude
69%Dans les pays pauvres, 69% des personnes interrogées ont déclaré avoir vu leurs revenus baisser, contre 45% dans les pays riches.

Alors qu’un nombre record de nouveaux cas de Covid-19 a été comptabilisé dans le monde en 24 heures, une étude GlobeScan pour la BBC nous apprend que, quel que soit le pays où l’on vit, les conséquences économiques de l’épidémie de Covid-19 ont été les plus marquantes pour les jeunes, les femmes, les personnes avec enfants à charge et les minorités ethniques.

Les personnes à bas revenus particulièrement impactées par la crise économique actuelle

Le Covid-19 ne cesse de progresser dans le monde. Le 13 septembre 2020, le record de nouveaux cas sur 24 heures a été battu. Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 307.930 nouveaux cas ont été comptabilisés sur cette journée, soit plus que sur toute autre période de 24 heures depuis le début de l’épidémie. Au-delà de cette catastrophe en termes de santé publique, ce sont les conséquences économiques qui interpellent. Ces dernières impactent les populations à travers le monde, même si certaines subissent cet impact de manière plus brutale que d’autres.

Selon un sondage GlobeScan pour la BBC, réalisée dans 27 pays (27.000 personnes interrogées) en juin 2020, dans les pays pauvres, 69% des personnes interrogées ont déclaré avoir vu leurs revenus baisser, contre 45% dans les pays riches. C’est au Kenya (91%), en Thaïlande (81%), au Nigéria (80%), en Afrique du Sud (77%), en Indonésie (76%) et au Vietnam (74%) que les gens sont les plus nombreux à faire part d’une diminution de leurs revenus. Dans ces pays, les personnes qui avaient déjà des bas revenus avant l’épidémie sont d’ailleurs particulièrement nombreux à dire qu’ils ont diminué encore.

Les femmes sont plus lourdement impactées financièrement que les hommes, même dans des pays développés

Quel que soit le pays, les femmes sont systématiquement plus nombreuses à faire part d’une diminution de revenus. Les plus grands écarts s’observent en Allemagne (32%, contre 24% des hommes), en Italie (50%, contre 43% des hommes) et au Royaume-Uni (45%, contre 38% des hommes). Les personnes avec au moins un enfant à charge sont également plus nombreuses à avoir subi une diminution de revenus : 57%, contre 41% des personnes sans enfants à charge.

S’agissant de l’impact de l’épidémie sur leur vie en général, les jeunes générations sont plus nombreuses à dire qu’elles ont été impactées. Ce constat est fait par 55% des personnes interrogées au sein de la Génération Z (soit les gens nés entre 1995 et 2010) et 56% des Millenials (soit les gens nés entre 1980 et 1995). À l’inverse, seuls 49% des personnes interrogées au sein de la Génération X (soit les gens nés entre 1965 et 1980) estiment que l’épidémie a eu un impact sur leur vie, et seuls 39% des baby-boomers (soit les gens nés entre 1946 et 1964) ont fait ce constat. Les minorités ethniques, enfin, souffrent davantage en cette période : aux États-Unis, parmi les Afro-Américains, 14% ont déclaré qu’eux-mêmes ou un membre de leur famille avaient contracté le Covid-19, contre 7% des Américains blancs.

Laisser un commentaire

* Champs requis