Le crédit à la consommation revient à son niveau d’avant crise

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 17 août 2021 à 16h57
Credit Consommation France
27,4%La production de prêts personnels a progressé de 27,4% sur un an

Le marché français du crédit à la consommation a progressé d’environ 25% au premier semestre, comparé à la même période en 2020. Il revient ainsi à son niveau d’avant l’épidémie de Covid19, selon les chiffres de l’Association des sociétés financières publiés mardi 17 août 2021.

Le crédit à la consommation a pour objectif d’aider à la réalisation de projets importants. Compris entre 200 et 75 000 euros, il permet d’acheter des biens de consommation (électroménager, meubles, etc.) ou d’avoir de la trésorerie à disposition. La production du crédit à la consommation a été de presque 22 milliards d’euros de janvier à juin 2021, revenant ainsi proche des résultats du premier semestre 2019 où elle était d’un peu plus de 22 milliards d’euros, contre 17,5 milliards d’euros au premier semestre 2020.

Tous les secteurs sont en hausse

Bien que légèrement inférieurs à 2019, les crédits destinés à l’achat de véhicules neufs ont progressé de 20,5% sur un an, tandis que ceux pour l’achat de véhicules d’occasion ont progressé de 29,2%. Malgré leur progression sur un an, les crédits automobiles restent inférieurs à leur niveau d’avant covid.

Les crédits concernant l’habitat ont particulièrement augmenté : +24,9% sur un an, produisant 2,64 milliards d’euros. Par rapport au premier semestre 2019, les crédits consacrés à l’habitat ont augmenté de 15,8%. Les crédits concernant d’autres biens ou d’autres services ont augmenté de 39,4% sur un an.

Prêts personnels et crédits renouvelables

Quant aux prêts personnels, ceux-ci ont progressé de 27,4% sur un an, tandis que concernant les crédits renouvelables, leur production a augmenté de 13%. Mais leurs montants restent inférieurs à ceux du premier semestre 2019, avant la pandémie..

Aucun commentaire à «Le crédit à la consommation revient à son niveau d’avant crise»

Laisser un commentaire

* Champs requis