Merkel, super VRP de l’Allemagne en Chine

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 29 août 2012 à 6h23

Ecodigest du mercredi 29 août 2012 (2) - Angela Merkel vend les produits allemands aux chinois. La chancelière allemande sera en Chine à partir d'aujourd'hui, entourée de pas moins de sept de ses ministres et d'une vingtaine de grands patrons. Objectif à peine masquer : augmenter encore les relations commerciales entre les deux pays, qui échangent chaque année 144 milliards d'euros de marchandises. Bien entendu, l'Allemagne importe plus de produits chinois qu'elle n'en exporte. Elle fait venir pour 79 milliards d'euros de produits manufacturés ou alimentaires, et en exporte 65 milliards. Mais ses exportations sont particuliérement rentables, à forte marge, essentiellement des produits technologiques de pointe, des machines outils ou encore... des voitures. Les riches chinois roulent en Mercedes, Audi, BMW ou.. Porsche.

Demeurent cependant quelques sujets qui fachent, comme celui de l'industrie photovoltaïque. Historiquement très puissante sur ce marché, l'Allemagne a été victime de la concurrence des fabricants chinois, capables de casser les prix des panneaux solaires. L'ancien géant allemand du secteur, Q-Cells en dépot de bilan a ainsi annoncé dimanche son rachat par le sud-coréen Hanwha. Les fabricants allemands Solaehybrid, Sola Millenium ou Solon, références du marché, ont disparu ces dernières années en un temps record, victime de la concurrence chinoise mais aussi de la baisse des subventions publiques au secteur, en Europe.


BCE-Bundesbank : je t'aime moi non plus. Les critiques du patron de la Bundesbank Jens Weidemann, à l'encontre de la BCE, prête à racheter de la dette espagnole et italienne sur les marchés en cas de besoin, seront sûrement aussi au menu des discussions d'Angela Merkel avec ses homologues chinois, détenteurs d'un paquet de bons du Trésor européens. Jörg Asmussen, membre du directoire de la BCE et allemand malgré son nom à consonance nordique, a promis que la BCE n'agirait "que dans le cadre de [son] mandat" mais que la BCE "ne peut et ne doit pas réparer les erreurs de politique budgétaire et de financement sur les marchés" des gouvernements européens. C'est dit.

-En attendant l'Espagne se prépare à tendre la main à ses partenaires européens. Mariano Rajoy, son Premier ministre, a beau agiter la main et dire "no no no", l'Espagne est très certainement sur le point de demander de l'aide à l'Europe. La Catalogne a ainsi demandé 5 milliards d'euros en urgence au gouvernement central hier, et ce n'est sans doute qu'une aide d'urgence, préalable à d'autres appels de fonds. Plusieurs autres régions espagnoles devraient se tourner vers Madrid, faute de trouver des financements sur les marchés. L'Espagne est le 4e pays européen aidé par le FESF, avec les 100 milliards débloqués pour son seul secteur bancaire... pour l'instant.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis