EDF : les réacteurs arrêtés coûteront 1 milliard en 2016

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 29 novembre 2022 à 9h25
Edf Nucleaire Perte Arret Reacteur Asn Argent
30 EUROSEDF vend le Mégawattheure entre 30 et 32 euros.

Mauvaise nouvelle pour l'énergéticien EDF aux prises avec de nombreux arrêts de réacteurs nucléaires à la suite d'interventions et de recommandations de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN). Outre le risque de pénurie d'électricité, ces arrêts vont peser sur les comptes de l'entreprise en 2016.

Des arrêts de réacteurs en série

L'Autorité de Sûreté Nucléaire ne semble pas y aller avec le dos de la cuillère avec EDF. Près d'un tiers du parc nucléaire français, géré par l'énergéticien public, est à l'arrêt à la suite de recommandations de l'ASN et de contrôles divers sur les installations. Tous ces arrêts entraînent une grosse perte pour le groupe. La production d'électricité est en effet en baisse.

Au total, en 2016, Edf devrait produire entre 378 et 385 Térawattheure contre 414 prévus initialement. De quoi peser sur les comptes si bien que le l'Ebitda (Excédent brut d'exploitation) a été revu à la baisse vendredi 4 novembre 2016 entre 16 et 16,3 milliards d'euros. EDF tablait sur un Ebitda compris entre 16,3 et 16,8 milliards pour 2016.

1 milliard d'euros de pertes... voire plus

Selon le journal Les Echos, qui cite des sources proches du dossier chez EDF, ces arrêts de réacteurs en série risquent de coûter très cher au groupe. Le manque à gagner est évalué à 1 milliard d'euros car la production a été revue à la baisse. Entre 29 et 36 Térawattheures manquent à l'appel et chaque Mégawattheure aurait pu être vendu entre 30 et 32 euros par le groupe.

Mais les comptes ne sont pas fixes et les pertes pourraient se creuser : la plupart des arrêts recommandés par l'ASN pourraient donner lieu à des demandes de réparations qui risquent de peser encore plus sur les comptes de l'énergéticien public.

Reste à savoir si les Français vont subir cette baisse de résultats d'EDF via une augmentation du tarif de l'électricité ou de l'abonnement...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «EDF : les réacteurs arrêtés coûteront 1 milliard en 2016»

Laisser un commentaire

* Champs requis