EDF va proposer de nouvelles offres avantageuses mais contraignantes

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 26 août 2022 à 15h34
Aide Subvention Couts Electricite Entreprises
5GWAvec ce mécanisme incitatif, le gouvernement souhaite "effacer" 5 gigawatts de consommation lors des pics prévus l'hiver prochain.

L’hiver s’annonce agité sur le front de l’énergie. Pour tenter de faire des économies, EDF et l’État vont lancer de nouvelles offres, avantageuses pour les consommateurs mais contraignantes lors des pics de consommation.

Des jours de coupure

Les problématiques liées à l’énergie donnent des maux de tête à EDF et au gouvernement en ce moment. Face à un risque de pénurie au plus fort de l’hiver, l’énergéticien va proposer des nouvelles offres pour tenter de limiter la consommation. C’est, en quelque sorte, le retour du fameux contrat « Tempo ». L’idée est simple : en échange d’un effort lors des pics de consommation, les utilisateurs bénéficient de tarifs avantageux le reste de l’année.

L’objectif est avant tout de réduire la tension sur l’approvisionnement en électricité. Concrètement sur les jours classés rouges, les ménages seront invités à réduire voire à couper leur consommation électrique. D’après le ministère de la Transition Énergétique, cela représente entre 20 et 30 jours d’effort. En cas de non-respect de cette sobriété demandée, le montant de la facture sera salé pour les ménages.

Un appel d’offres à 30 millions d’euros

Si les particuliers sont ciblés, l’État n’oublie pas les PME. Les petites et moyennes entreprises seront également concernées par ces offres, principalement celles qui peuvent organiser leur consommation électrique en fonction des heures de la journée. Avec ce mécanisme incitatif, le gouvernement espère pouvoir « effacer » 5 gigawatts de consommation lors des jours de tension.

Pour ratisser large et toucher un maximum de fournisseurs d’électricité, pas seulement EDF, le gouvernement va lancer un appel d’offre à 30 millions d’euros. Une manière de les pousser à proposer ce tarif à leurs clients et à les inciter à changer d’offre. C’est la première action coup de poing pour éviter le black-out redouté l’hiver prochain.

IMAGE

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Laisser un commentaire

* Champs requis