Energie : EDF annonce la prolongation de l’arrêt de 4 réacteurs nucléaires

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 29 novembre 2022 à 9h13
Nuclear Power Plant 4526560 1920
900 eurosLe 25 août 2022, le mégawattheure coûtait 900 euros en moyenne en France.

Arrêté pour des problèmes liés à la corrosion, les quatres réacteurs devraient être remis en fonctionnement entre le 1er novembre 2022 et le 23 janvier 2023.

Des travaux de restauration

Sur 56 réacteurs nucléaires à travers la France, 32 sont à l’arrêt. Si certains le sont pour des raisons de maintenance, d’autres le sont pour des problèmes liés à la corrosion. Ainsi, 12 réacteurs en France sont (ou sont soupçonnés d’être) victimes de corrosion au niveau des soudures des coudes des tuyauteries d’injection et de sécurité. Celles-ci servent à refroidir d’urgence le réacteur en cas d’accident. Ces petites fissures se sont formées et menacent l’étanchéité des réacteurs.

EDF a annoncé que les quatre réacteurs qui devaient être réactivés à l’automne 2022 vont finalement être à l’arrêt plus longtemps que prévu initialement. Avant de pouvoir être réactivés, l’énergéticien estime avoir besoin de plus de temps pour mener les investigations nécessaires et les travaux de réparation sur les réacteurs en question. Fin juillet 2022, l’Autorité de sûreté nucléaire a donné son accord pour que tous les réacteurs soient contrôlés par ultrasons avant 2025. Les réacteurs concernés par cet arrêt prolongé sont le réacteur de Cattenom 1 dont l’arrêt est prolongé jusqu’au 1er novembre 2022, Cattenom 3 pour le 11 décembre 2022, Cattenom 4 pour le 14 novembre 2022 et Penly 1 pour le 23 janvier 2023.

Production nucléaire : les prévisions restent inchangées

Face à cette annonce, l’inquiétude monte. Est-ce que l’approvisionnement électrique du pays va en prendre un coup ? Alors que la production nucléaire est à son plus bas, EDF a publié mercredi 24 août 2022 son nouveau calendrier pour 2022. Dans celui-ci, l’énergéticien maintient ses prévisions sur la production d'électricité nucléaire pour 2022. Celle-ci doit être comprise entre 280 et 300 TWh. En revanche, d’après un porte-parole d’EDF, la production exacte pour 2022 devrait se situer dans la moyenne basse.

La chute de la production électrique française a fait grimper les prix de l'électricité ces dernières années. Alors qu’avant la crise sanitaire le mégawattheure s’achetait pour moins de 50 euros, le prix avait grimpé à 100 euros et 2021 et se retrouve désormais (au 25 août 2022) à 900 euros. « Il n'y a pas eu de black-out en France depuis 1978 et même si on est dans une situation très difficile, il y a quand même de très fortes chances que nous passions l'hiver sans délestage », a expliqué Marc Benayoun, directeur exécutif d’EDF chargé du pôle clients, services et territoires. Selon le ministère de la Transition énergétique, le délestage n’est « uniquement une solution de dernier recours ».

Aucun commentaire à «Energie : EDF annonce la prolongation de l’arrêt de 4 réacteurs nucléaires»

Laisser un commentaire

* Champs requis