L’entreprise Cineworld au bord de la faillite face à un énorme endettement

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Paul Laurent Modifié le 22 août 2022 à 14h46
Krists Luhaers Atpwnyndjnm Unsplash
90%L'action Cineworld a chuté de 90% entre le début de l'année et août 2022.

Après la pandémie de Covid19, la reprise de la fréquentation des salles de cinéma n’a pas été aussi forte que prévue. Cineworld, le deuxième plus gros exploitant de salle de cinéma, est au bord de la faillite.

Faible reprise de la fréquentation des salles de cinéma

« Malgré une reprise progressive de la demande depuis la réouverture en avril 2021, les niveaux d'entrées ont été récemment inférieurs aux attentes », a annoncé le groupe britannique dans un communiqué le 17 août 2022. Le groupe exploite plusieurs salles de cinéma, notamment sous les noms de Cineworld et de Picturehouse au Royaume-Uni et en Irlande ou de Regal Cinemas au États-Unis. Ce sont près de 9.000 salles de cinéma sur 751 sites à travers 10 pays que Cineworld gère.

Ainsi, avec la baisse de la fréquentation des salles, notamment à cause d’un faible nombre de films à l’affiche, Cineworld se retrouve en grande difficulté financière. L’entreprise britannique se prépare à déposer le bilan aux États-Unis. Alors qu’elle avait réussi à diminuer sa dette à 2,7 milliards de dollars en 2020, avant le Covid, la dette a grimpé à 8,9 milliards de dollars en août 2022.

Chute de l’action Cineworld en Bourse

Depuis le début de l’année 2022, avec la faible reprise, l’action Cineworld a perdu 90% de sa valeur. Avec la crainte du dépôt de bilan, annoncé pour « dans les semaines qui viennent » selon le Wall Street Journal le 19 août 2022, l’action est descendue de 58,8% à 4,02 pence à la Bourse de Londres. En plus de cela, un tribunal canadien a condamné, fin 2021, Cineworld à verser des centaines de millions de livres de dommages et intérêts après avoir annulé un projet de fusion avec Cineplex.

En plus de son dépôt de bilan aux États-Unis, Cineworld envisagerait, selon le Wall Street Journal, d’ouvrir une procédure d’insolvabilité au Royaume-Uni. Selon Susannah Streeter, de Hargreaves Lansdown, « Cineworld continuera à faire face à des défis difficiles car il est peu probable que les ventes de billets retrouvent complètement leurs niveaux passés ». « Même si elle dépose le bilan, il est peu probable que ce soit le dernier chapitre pour l'entreprise », juge-t-elle.

Aucun commentaire à «L’entreprise Cineworld au bord de la faillite face à un énorme endettement»

Laisser un commentaire

* Champs requis