États-Unis : une banque allemande redoute une récession de l’économie américaine

Par Cédric Bonnefoy Modifié le 7 avril 2022 à 16h23
Economie Americaine Allemagne Recession 2023
18-24La Deutsche Bank prévoit l'entrée en récession de l'économie américaine à horizon 18 à 24 mois.

La Deutsche Bank est la première banque majeure à tirer la sonnette d’alarme. Selon elle, l’économie des États-Unis pourrait rentrer en récession fin 2023, début 2024.

Durcissement de la politique monétaire

Outre-Atlantique, le pouvoir d’achat des ménages américains est en baisse. L’inflation, comme en France, est galopante depuis plusieurs semaines. Les prix de l’énergie et de l’alimentation explosent. Les retombées économiques de la guerre en Ukraine ont également un impact sur le porte-monnaie des Américains. Pour limiter les dégâts, la banque centrale du pays, la FED vient de durcir les règles monétaires.

Seulement ce durcissement fait apparaître des signes avant-coureurs d’une chute brutale de l’économie américaine selon la Deutsche Bank. Premier signe, l’inversion de la courbe des taux d’intérêt. Ce terme un peu barbare signifie qu’il est, à l’heure actuelle, plus avantageux d’emprunter à court terme qu’à long terme. Ce n’est jamais bien bon car cela signifie que des inquiétudes planent sur l’avenir de l’économie américaine. Autre signe : en durcissant l’accès aux crédits pour les ménages, quid de la demande ? Elle pourrait baisser dans les mois qui viennent.

Une période difficile d’ici deux ans

La Deutsche Bank tire la sonnette d’alarme. La mondialisation de l’économie fait qu’une récession américaine pourrait avoir des conséquences sur l’ensemble des économies du monde. D’après les premières prévisions, on serait encore loin de la crise financière de 2008. Mais la première banque privée allemande redoute une période difficile à l’horizon fin 2023, début 2024.

Les conséquences sont encore difficiles à prévoir au regard du contexte actuel, mais la Deutsche Bank avance une première idée : la FED n’arrivera pas à encadrer la chute de la croissance américaine, entrainant le pays dans la récession. Cet épisode devrait être de faible intensité mais les conséquences seront bien réelles selon la banque allemande : il faut s’attendre à un nombre de licenciements important aux États-Unis dans moins de deux ans.

Cédric Bonnefoy est journaliste.

Aucun commentaire à «États-Unis : une banque allemande redoute une récession de l’économie américaine»

Laisser un commentaire

* Champs requis