Exposition universelle de 2025 : son modèle économique, tient-il debout ?

Par Anton Kunin Publié le 22 janvier 2018 à 19h01
Tourisme Paris Premier Semestre 2016 2
25 millionsLe modèle économique de l'Exposition universelle de 2025 reposait sur « un plan dégradé » à 25 millions de visiteurs.

Alors qu’Édouard Philippe, le Premier ministre, explique sa décision de retirer la candidature française à l’organisation de l’Exposition universelle de 2025 par l’impossibilité de l’État de s’engager financièrement sur un projet d’une telle envergure, Jean-Christophe Fromantin, Président du Comité ExpoFrance 2025, lui rétorque que le projet n’a jamais supposé le recours aux fonds publics.

Pour Jean-Christophe Fromantin, la rentabilité de l’Exposition universelle était assurée

Selon le Journal du dimanche, qui révèle l’information, Édouard Philippe, le Premier ministre, a motivé sa décision de retirer la candidature de la France à l’organisation de l’Exposition universelle de 2025 par les « faiblesses structurelles » de son modèle économique. Selon lui, « la poursuite de cette candidature ne saurait prospérer sans le recours à une garantie publique ».

Jean-Christophe Fromantin, Président du Comité ExpoFrance 2025, a quant à lui rappelé que cette décision avait été prise par Édouard Philippe unilatéralement. Selon Jean-Christophe Fromantin, « le schéma économique a été spécialement pensé pour ne pas engager les finances publiques ». S’exprimant sur RTL, il a tenu à préciser que le modèle économique de cette exposition avait été construit à partir d’« un plan dégradé ». Le point mort de faisabilité se situait selon lui à 25 millions de visiteurs (soit à pleine plus que l’Exposition universelle de Milan en 2014), alors même que Paris est la première destination touristique mondiale. « Comparons ce qui est comparable », a résumé Jean-Christophe Fromantin.

Le retard du Grand Paris Express, a-t-il condamné l’Exposition universelle ?

Selon les sources du journal Le Monde, Édouard Philippe, le Premier ministre, a pris la décision de retirer la candidature française pour l’organisation de l’Exposition universelle de 2025 après avoir consulté un rapport faisant planer de sérieux doutes sur l’achèvement effectif du chantier de la ligne 18 du Grand Paris Express d’ici 2025. Pour rappel, la ligne 18 devrait desservir le plateau de Saclay (Essonne), site choisi pour accueillir l’essentiel des installations de l’Exposition universelle. « On débranche tout en ce moment : on débranche Notre-Dames-des-Landes, on débranche le canal Seine-Nord, on débranche l'expo universelle… C'est un gouvernement qui renonce au détriment des générations à venir », a déclaré Jean-Christophe Fromantin sur BFM TV.

La candidature française a été révoquée en dépit de son dépôt auprès du Bureau International des Expositions en septembre 2018, après la signature d’Emmanuel Macron. En mars ou avril 2018, la France devait recevoir la visite de la mission d'enquête du Bureau International des Expositions. La candidature française devait ensuite être débattue lors de l’Assemblée générale du Bureau International des Expositions en juin 2018, pour un vote en novembre 2018.

Laisser un commentaire

* Champs requis